Skip to content

L’art contemporain ne perd pas le Nord !

L’art contemporain a la côte. On ne compte plus le nombre d’expos et manifs qui déplacent les foules, même celle qui se fout de l’art comme de sa première paire de sneakers. C’est qu’il faut être vu comprends-tu.

Comme j’apprécie l’art mais moyennement de me faire écraser les pieds, j’ai coutume d’esquiver ce genre d’événements comme je te l’expliquais il y a quelques mois.

Et puisqu’il n’y a pas que le Palais de Tokyo et la FIAC dans la vie, je t’emmène te balader dans des coins où tu n’aurais sans doute jamais pensé à mettre les pieds pour te cultiver.

Des régions où en plus d’être seul au monde (je suis marseillaise), tu pourras prendre un grand bol d’air iodé, bien manger et te rouler dans le sable.

Notre périple commence dans la bourgade de Bourbourg, commune du Nord-Pas-de-Calais de 7000 âmes. C’est dans l’église que cela se passe. L’artiste britannique Anthony Caro a en effet été choisi pour « relooker » le c(h)oeur de la maison de dieu. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que ses oeuvres ne passent pas inaperçues. Pour plus d’infos, direction le Centre d’interprétation d’Art et de la Culture à deux pas de là.

Anthony Caro Bourbourg

La suite du voyage nous mène plus au nord encore. Plus on monte, plus le soleil nous fait la grâce de pointer le bout de ses rayons, histoire de nous rappeler qu’ici aussi, le bougre peut bosser.

Direction le Fond Régional d’art Contemporain de Dunkerque à deux pas du port de la ville. Avec ses immenses volumes, ses murs blancs ou en béton et ses oeuvres barrées,  le FRAC pourrait être le petit frère du Palais de Tokyo. Sauf que lui dispose de la plus grande collection internationale de France s’il vous plait et qu’il l’expose gratuitement à ses visiteurs.

FRAC Nord pas de Calais

Surnommé « la cathédrale », cet ancien chantier naval accueille en outre plusieurs expos temporaires par an à l’image de la très réussie « Latin Lovers », du nom du collectif italien qui utilise des éléments naturels (pierres, feu, liquides ou autre) et/ou « pauvres » (chiffons, bouts de corde, chaussures et j’en passe) dans leurs créas.

FRAC Dunkerque

Art contemporain Dunkerque

Ma promenade artistique se poursuit de l’autre côté de la frontière chez nos amis belges dans la cité d’Ostende. Car si nos voisins sont discrets en la matière, ils sont loin d’être à côté de la plaque en matière d’art contemporain.

Preuve en est avec le Mu.ZEE, un établissement dédié à l’art sur la mer de 1830 à nos jours mais surtout à ces étranges sculptures qui ont élu domicile au bord de la mer…

Ostende Rock Strangers Arne Quinze
Ostende

Westende I can hear it Ivers Drulle

De Panne Christophorus Gerhard Lentink

Ce musée à ciel ouvert fait partie de la 5ème édition de Beaufort qui s’installe tous les trois ans sur le rivage des villes de la région. Au programme de l’édition 2014/15, des poufs géants oranges, un étrange appareil pour écouter la mer (testé et approuvé), un grand monsieur en bois tout nu, une tractopelle-église en fer, une cathédrale-tobboggan ou des éoliennes multicolores.

Oostduinkerke Acqua Scivolo Anne et Patrick Poirier

Daniel Spoerri, James Ensor, Michael Ray Charles, Melita Couta ou Norbert Francis Attard ont ainsi signé de leur talent ces oeuvres qui devraient squatter le coin un petit moment.

Caterpillar 5bis Wim Delvoye

Le vent souffle où il veut Daniel Buren

Belle démo de nos amis du Nord qui montre que petit 1. il peut faire très beau sur leurs terres et que petit 2. l’on peut démocratiser l’art en le mettant à la vue et au nez de tous… même si celui-ci est légèrement bouché (à tes souhaits).

5ème édition de Beaufort

 Plus d’infos :

 

Les adresses :

Pour manger à Dunkerque : Le Sweet – 2 quai de la citadelle. Tél : 03 28 63 04 29.

Pour manger à Ostende :  Agua del Mer – kursaal west helling, 12. Tél : +32 59 29 50 50

Pour que tes nuits soient douces à Ostende : Hôtel Burlington – Kappellestraat, 90. Tél : +32 59 55 00 30

 

5 Comments

  1. Merci pour ces découvertes ! J’ai tout de même une préférence pour l’art contemporain belge, même si à la base je ne suis pas une réelle fan de ce type d’art :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *