Skip to content

Sensations (très) fortes dans les Ardennes

Je ne perds jamais le nord, en témoigne le nombre d’articles réalisés au sujet de notre voisine belge (et pas qu’une fois) ou de nos copains du Haut-de-France. Il y a quelques semaines, c’est dans le Nord-Est de la France que j’ai été traîné mes baskets. Département de la région Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine (à tes souhaits), les Ardennes ont tout plein de trucs à offrir, à commencer par leurs activités insolites, voire flippantes (dans le bon sens du terme).  Récit d’un week-end fort en sensations et bon pour le moral (bon bon). 

Paris, premier jour :

Premier frisson à la gare où mon train est annoncé avec plusieurs minutes de retard. Ce sera la première d’une longue série de sueurs froides qui feront le charme de ce séjour (même pas peur).

Sedan, premier jour bis :

Le week-end débute par un spectacle aux portes du château-fort de Sedan. Organisé tout l’été, le show met en scène la baston d’une équipe de bras cassés chevaliers pour les beaux yeux de la princesse. Une ambiance bon enfant (qui semblent beaucoup apprécier) jusqu’à ce que l’un des acteurs se blessent pour de vrai. Plus de peur que de mal pour le comédien qui revient une bonne dizaine de minutes plus tard, souriant mais un peu sonné.

L’après-midi se poursuit dans les entrailles du château de Sedan. Postée dans les hauteurs de la ville, la forteresse médiévale est l’une des plus grandes du Vieux Continent. 35 000 m2, sept étages, murs de sept mètres de large (minimum) et des kilomètres de couloirs… On ne rigolait pas au XVème siècle. Aujourd’hui non plus, en particulier lorsque l’on s’y aventure de nuit dans le cadre de visites insolites au flambeau. Autre possibilité : (essayer de) faire dodo dans l’hôtel installé dans l’un des bâtiments du château. Peut-être ferez-vous connaissance cette nuit-là avec les anciens propriétaires des lieux…

Spectacle chateau fort Sedan

Chateau-fort Sedan

Chateau Sedan

Hôtel château-fort Sedan

De mon côté, c’est dans une forêt que je vais passer la nuit, seule, loin de toute trace de civilisation médiévale et de réseau 3G. Seule l’option « urgence » est disponible sur mon smartphone. Ma charmante cabane n’est pas tapie au fond des bois mais suspendue dans un arbre où les seules âmes qui vivent sont celles de bestioles non identifiées. Contre toute attente (et quelques menus aménagements pour boucher les nombreuses fenêtres non équipées de rideaux), je file fissa retrouver les bras de Morphée.

Au milieu de nulle part, deuxième jour :

Le soleil vient de se lever, je découvre enfin ma maisonnée sous un jour nouveau, à la lumière du soleil qui inonde généreusement les lieux de ses rayons. Pas d’eau ni d’électricité dans ce chalet écolo mais une déco croquignolette à souhait et un petit déjeuner à tomber (attention à ne pas louper la marche en allant chercher le panier). Créé par deux copains au mois de juin 2016, le site est composé d’un deuxième cabanon suspendu, au décor complètement différent mais aussi chouette que son voisin.

Cabane et vallée insolite

Cabane et vallée

logement insolite Ardenne

Hébergement insolite Ardenne

Cabane et Vallée Ardenne

La forêt n’en a pas fini avec moi. C’est l’heure de partir en rando au cœur de la bien nommée forêt légendaire des Ardennes. Ici on ne fait pas que marcher, on s’échange des légendes et autres anecdotes qui font bien flipper. Monsieur Lemaire et son épouse sont les instigateurs de cette insolite balade. Je découvre l’histoire des frères Aymon, puis celle d’Odette et Salvien dont je suis contente de ne pas avoir entendu parler la veille. La petite exposition « Contes et légendes de Meuse » au Val d’Ardenne Tourisme permet d’en apprendre un peu plus sur les contes du coin. 

Forêt légendaire des Ardennes

Paysages Ardennes

Forêt légendes Ardenne

Faune flore Ardenne

Il est temps de décoller (au sens propre comme au figuré) au parc Terr’Altitude. Suspendu entre ciel et Meuse, le lieu propose tout un tas d’activités aux gens qui, contrairement à moi n’ont pas le vertige : saut à l’élastique, accrobranche, freejump et autre Fantasticable, une tyrolienne qui t’envoie à plus de 100 km/h à plus de 110 mètres de hauteur. Mieux vaut ne pas avoir déjà pris son déjeuner, au risque qu’il ne s’envole lui-aussi. J’y vais mais j’ai peur. Ce n’est pas la neige qui est trop molle mais mes jambes qui refusent d’accepter ce que je m’apprête à faire. Une minutes et 20 secondes plus tard, je suis en bas. La vue au dessus de la Meuse était superbe (même si beaucoup trop haute), les sensations aussi.

Terr'altitude ardenne

Fantasticable Ardenne

sortie insolite Ardenne

Charleville Mézières, deuxième jour bis : 

Retour dans la ville de Charleville pour une fin de journée un peu plus calme. C’était sans compter l’ombre d’Arthur Rimbaud qui plane toujours sur la ville. Né dans la cité en 1854, le jeune homme y est régulièrement revenu, même après avoir parcouru une partie de la planète. A Charleville, le poète est toujours un peu là. Pour peu, on s’attendrait à le voir débouler dans son ancienne chambre, que l’on peut visiter. Si les meubles de jadis ont disparu, et que la scénographie est quelque peu déroutante, les murs eux ont des oreilles et retransmettent une certaines atmosphère d’antan. Note que l’on peut aussi visiter le musée consacré à l’enfant du pays. Moderne et original, l’établissement permet de connaître un peu mieux l’artiste même si j’attendais, il faut l’avouer, quelque chose de plus sobre et explicatif. Dernier stop au cimetière où une boîte aux lettres spéciale permet de laisser une missive enflammée à l’ex de Verlaine, il est temps d’aller dîner à la table d’Arthur, baptisée probablement ainsi en référence à la maison qui l’a vu naître (mais qui ne se visite pas) postée à quelques mètres de là. La journée s’achèvera en douceur non dans les bras de Morphée (chacun son tour) mais dans les draps de Rimbaud, à l’hôtel design du Dormeur du Val.

Musée Arthur Rimbaud Charleville

Arthur Rimbaud street art

Maison Arthur Rimbaud Ardenne

Chambre Rimbaud Charleville

Maison Arthur Rimbaud

Boite aux lettres Rimbaud insolite

Olizy-Primat, troisième jour :

J’aurais voulu être vétérinaire, pour pouvoir soigner les animaux. A défaut je serai animalière pour la demi-journée. Cap sur le parc Argonne Découverte planquée dans une forêt (oui encore) située à une heure de là. La journée commence sur les chapeaux de roue avec le repas des fauves loups. Affamées, les bêtes montrent qui est le patron entre eux et les morceaux de viande que le soigneur leur balance au dessus du grillage (pas folle la bête) ne font pas long feu. J’apprends le fonctionnement fascinant d’une meute qui s’apparente à une véritable micro-société. Il y a les boss (les Alpha), les boloss (Oméga) et les neutres (Bêta). Chacun son boulot.

L’apprentissage se poursuit dans l’antre sombre des chauves-souris. Terminé la grille pour se protéger, il faut donner de sa personne en pénétrant entièrement dans la grotte : « Si tu sens des gouttes, ce n’est pas de l’eau » me prévient gentiment la soigneuse qui m’accompagne. Ambiance. Heureusement pour nous, les souris volantes préfèrent les fruits aux hommes. Nous continuons le cours par un tête à tête avec les ratons-laveurs (#mignonnerie), puis les nombreux volatiles que compte le parc : chouettes effraies, hiboux (cailloux, choux, genoux), hulottes, aigles, cigognes, faucons crécerelles et autres colombes… Les oiseaux et  rapaces sont pesés, soignés puis préparés pour participer au spectacle dont ils sont tous les jours les héros. De mon côté, je dois déjà m’envoler vers d’autres contrées.

Loup Argonne découverte

Loups Argonne Ardenne

Raton Laveur Argonne Découverte

Rapaces Argonne Découverte

Dans la peau d'un animalier Argonne Découverte

Solcito animalière

Spectacle Argonne Découverte

Rendez-vous au beffroi de Charleville pour découvrir la ville vue du ciel. 150 marches permettent de s’envoyer dans l’air de la cité. Une vue époustouflante sur l’immense place Ducale et les alentours à ne pas louper. Une dernière émotion et puis s’en va, retrouver son home sweet home et mettre mon coeur au repos. Les émotions, c’est tout (pour le moment).

Beffroi Charleville Mézières

Vue beffroi charleville

**LES ADRESSES**

Y aller : La SNCF est l’option la plus simple et rapide, si tu viens de Paris et si tu optes pour un trajet direct ou avec un seul changement. Direction la gare de Charleville-Mézières pour un trajet express d’1h40. A l’arrivée, le plus simple est de louer une voiture pour explorer les environs. Sinon, tes pieds suffisent pour crapahuter dans Charleville.

Pour plus d’infos : CDT des Ardennes – 4 Place Ducale, 08000 Charleville-Mézières. Tél. : 03 24 56 06 08.

Pour que tes nuits soient douces :
Cabane et vallée – Chemin du Cul d’sillon, 08 800 Haulmé. Tél: 06 77 64 37 02/06 63 94 09 17 (repas froid le soir + panier petit déj’ inclus).
Le Dormeur du Val**** – 32 bis rue de la Gravière 08000 Charleville-Mézières. Tél. : 03 24 42 04 30.

Pour que ta peau du ventre soit bien tendue : La Table d’Arthur – 9, rue Pierre Bérégovoy 08000 Charleville-Mézières. Tél. : 03 24 57 05 64.

Pour visiter le château à la torche : Château Fort de Sedan – Promenoir des Prêtres 08 200 Sedan. Tél : 03 24 29 98 80.

Pour tester la rando-légendaire : contacte Jean-Luc Lemaire de ma part > contact@jeanluclemaire.fr / http://rando.jeanluclemaire.fr

Pour t’envoyer en l’air au-dessus de la Meuse : Parc Terr’Altitude – Lieu-dit la Folie 08170 Fumay. Tél. : 03 24 57 57 59. A partir de 26 euros.

Pour te la jouer animalier : Parc Argonne Découverte (Nocturnia) – RD946 – Bois de Soucy 08250 Olizy-Primat. Tél. 03 24 71 07 38.

Pour partir sur les traces de Rimbaud : Maison des Ailleurs et Musée Rimbaud – Quai Arthur Rimbaud, 08000 Charleville-Mézières. Tél. : 03 24 32 44 65 (ouverts tous les jours sauf le lundi, de 10h à 12h et de 14h à 18h)

Pour t’envoyer en l’air à Charleville (visite du beffroi) : Deux départs par jour à 14 h et 15h. Office de Tourisme Charleville/Sedan en Ardenne – 4 place Ducale 08000 Charleville-Mézières. Tél. : 03 24 55 69 90.

4 Comments

    • Solcito Solcito

      Merci à vous pour la balade (des gens heureux) !

  1. Joli récit !
    L’équipe du Parc Argonne Découverte était ravie de vous accueillir… et de vous lire.

    A bientôt !
    La chargée de comm’

    • Solcito Solcito

      Merci beaucoup Sophie et mes amitiés à toute l’équipe (ainsi qu’aux loups, aux ratons laveurs et aux chauves-souris ;)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *