Skip to content

Nantes à pied d’oeuvres

Quai de Nantes

La France est douce et bercée de tendre insouciance, c’est bien connu. Pourtant, il y en encore un bon nombre de cités où je n’ai encore mis les pieds.

C’était un peu le cas de Nantes où je n’avais fait que passer. Désormais, j’y poserais bien mes valises toute l’année.

Peu à peu, l’ex Bretonne s’impose sur la scène artistique tricolore. Outre son célébrissime Lieu Unique, ses Machines de l’île super-stars et son incontournable château des Ducs de Bretagne, la sixième ville de France accueille tout plein d’expos aux styles très (très) différents.

En témoigne l’excellente exhibition sur les Samouraïs dont tout l’hexagone a parlé. Aujourd’hui achevée, elle prouve le potentiel des Nantais qui n’ont rien à envier à leurs voisins parisiens… à part peut-être des lieux plus spacieux.

Si tu aimes l’art classique

Alors que le musée des beaux-arts fait peau et murs neufs, la chapelle de l’Oratoire a pris le relais pour présenter le travail d’un artiste local dont je n’avais jamais entendu parlé.

Décédé en 1932, Amédée de la Patellière avait pourtant beaucoup à donner. Artiste de l’entre-deux-guerres, l’homme s’était donné pour mission de « porter la vie à la hauteur de la légende, à l’aide d’éléments plastiques ». Challenge accepté.

Chapelle de l'Oratoire Nantes

Le résultat s’affiche en 35 oeuvres qui offrent un panorama complet de sa carrière. Membre de la génération du feu avec Fernand Léger ou Georges Braque – pour ne citer qu’eux – le peintre offre un univers proche des surréalistes grâce à une représentation du réel bien à lui.

Expo Amédée de la Patellière

Baptisée Les Eclats de l’Ombre, cette rétrospective révèle la technique du peintre basée sur le clair/obscur. Son idée ? Prouver que la lumière émerge de l’ombre.

Et de regretter le petit nombre de tableaux ou dessins exposés car on serait bien restés plus longtemps dans cette chapelle-musée.

Chapelle de l’Oratoire – Place de l’Oratoire, 44000 Nantes. Tél. : 02 51 17 45 42.

Si tu aimes l’art contemporain

Le FRAC a encore frappé. Cette fois, c’est celui des Pays de la Loire qui a fait le coup. Le lieu est en effet à l’origine de deux expos pour le moins originales.

Née de l’imagination d’artistes mexicain, Celemania a été organisée dans le cadre des 28ème ateliers internationaux du FRAC. Pendant plusieurs mois, six d’entre eux ont utilisé leurs histoires personnelles pour répondre à ce qu’est l’Histoire. C’est finalement la rencontre des deux qu’ils ont voulu résumer à travers une poignée d’oeuvres assez énigmatiques.

FRAC Pays de la Loire

Exposition Celemania

C’est dans une pièce sombre que nous accueille Fantamagorie, la deuxième expo du FRAC. Issue du cerveau fertile du tout jeune David de Tscharner, elle utilise la bonne vieille méthode de la Lanterne Magique en projetant au mur les photos méconnaissables d’objets du quotidien ramassés par l’artiste lui-même. Même un morceau de cannette peut avoir son heure de gloire, sache-le.

Fantasmagorie

FRAC – La Fleuriaye, boulevard Ampère, 44470 Carquefou. Tél. : 02 28 01 50 00.

Si tu aimes les expos fofolles

Comment présenter l’irreprésentable ? Tu as 4 heures, la calculatrice n’est pas autorisée. Les oeuvres si en revanche.

C’est la difficile question à laquelle ont voulu répondre Alain Fleischer, Jean-Jacques Lebel et Danielle Schirman à travers des photographies, films, peintures ou installations présentés au Hangar à Banane.

Hangar à Bananes

Expo Présenter l'irreprésentable

Dans un monde où la violence est monnaie courante, les trois artistes nous donnent une piste de réflexion grâce à des oeuvres poétiques, insolites, dérangeantes ou même insoutenables à l’image du labyrinthe constitué de photos de prisonniers irakiens torturés.

Présenter l'irreprésentable Nantes

IMG_5368

Pièce centrale de cette exhibition déconseillée au jeune public, le Grand tableau collectif antifasciste contre la torture en Algérie qui prouve qu’il est finalement impossible de donner une réponse universelle.

Le Hangar à Banane21 Quai des Antilles, 44200 Nantes. Tél. : 02 40 71 08 79.

 

*Les adresses à Nantes *

Pour manger :

Le Café de l’Orangerie – 15 Rue Gambetta, 44000 Nantes. Tél. : 02 28 44 27 08. Délicieux produits issus directement du potager.

Pour s’informer :

Musées des beaux-arts10 Rue Georges Clemenceau, 44000 Nantes. Tél. : 02 51 17 45 00.

Office de Tourisme de la Ville de Nantes – Hôtel de Ville (Mairie centrale), 29, rue de Strasbourg, 44000 Nantes. Tél. : 02 40 41 90 00.

 

2 Comments

  1. Bel article, c’est vrai qu’on se sent bien à Nantes et ça bouge beaucoup, on a toujours quelque chose à découvrir ! J’y suis et j’y reste :-)

    • Solcito Solcito

      Merci Elise. Tu as bien de la chance d’y vivre, foi de (fausse) parisienne !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *