Passer au contenu

L’Interview Voyage de Sébastien Chassagne, drôle de comédien

Il est né en 84, est papa d’un petit de 3 ans et donne la réplique à ses petits camarades depuis l’âge de 7 ans. Pour Sébastien Chassagne, la comédie s’est imposée doucement, sans effort, naturellement : “Je n’ai jamais eu de modèle, je n’ai jamais rêvé d’être Al Pacino mais le théâtre était l’un des rares trucs que j’arrivais à faire“. Après avoir tenté des études de lettres, il intègre la Conservatoire de Versailles pendant deux ans puis enchaine sur l’Ecole Supérieure d’Art Dramatique. 

Bonne pioche pour Seb qui est aujourd’hui à l’affiche de l’une des meilleures séries françaises de 2020 : Une belle histoire (dispo en VOD) diffusée fin mars sur France 2. Une pépite de séries comme on en aimerait toutes les semaines. L’acteur sera également dans la saison 8 d’Engrenage, dans le podcast Conf Call et dans le film Vers la Bataille courant 2020.

Alors que nous étions tous deux confinés à 600 kilomètres de distance, nous avons parlé pendant plus d’une heure de petit déj, de Colombie, d’Ultraman, de cochons d’Inde et bien-sûr de voyages…

©Rémy Grandroques

Sébastien Chassagne avant le départ 

Toi qui dois souvent dormir à l’hôtel, décris-moi ton chez toi 

Mon appart est principalement fait de choses que l’on ramasse dans la rue. C’est un agglomérat de déchets de Bagnolet – où je vis avec ma copine et mon fils – que l’on réhabilite : bouts de plastique, petits bidules… Chez nous, c’est un mélange d’Emmaüs et de ressourcerie. On achète très peu de choses en fait. Mais l’appart n’est pas rempli à craquer non plus, on n’a pas le syndrome de Diogène je te rassure ! On essaye de tout réutiliser en fait. J’ai la même manière de m’habiller d’ailleurs. J’achète très peu de trucs.

Es-tu du genre à préparer ta valise à l’avance ou à l’arrache 5mn avant le départ ?

Je n’ai pas de modus operandi. J’ai passé la majorité de ma vie à préparer ma valise un quart d’heure avant. Mais depuis peu, j’ai passé un tournant. Je la prépare la veille pour ne rien mettre dedans et ainsi ramener des trucs. Je prévois beaucoup de temps pour ne rien mettre dans ma valise en fait.
J’ai tout de même déjà réussi à me prendre un excédent bagage avec je ne sais plus quelle compagnie low cost à cause du prix du meilleur acteur au festival de Grand Off. Le truc ressemblait à une sorte d’arme du crime du Cluedo et il n’y avait même pas mon nom noté dessus. Je n’ai pas osé envoyer la facture au festival après ça !

Dans quel prochain pays ou ville vas-tu dormir ?

J’espère très fort que ça sera Séoul pour un tournage mais ça dépend de l’avancée des choses (interview réalisée en pleine période de Covid 19, ndlr). Sinon, ça aurait été Tarbes.

Un plat étranger que tu me ferais à manger si je venais chez toi ?

Je te proposerais un miang en entrée, un rouleau de printemps du Laos à faire soi-même, avec une petite bière. On peut le faire à base de produits régionaux.

Ensuite, je te ferais un poulet mijoté au chocolat avec de la croute de maïs. C’est un peu moins régional mais c’est délicieux et c’est ce que j’ai dans mon placard en ce moment et comme je ne peux pas sortir… J’ouvrirais une bonne bouteille nature de rouge pour accompagner le tout.

En dessert, si ça te va on restera sur du chocolat avec une ganache.

(Ca me va Sébastien, ndlr)

En vacances, es-tu un amateur de montagne comme David ou es-tu plutôt plage ou ville ?

Depuis que nous avons un enfant, nos meilleures vacances étaient un road trip dans le sud, des Pyrénées Orientales à Barcelonette, chez des amis ou dans notre famille.
Sinon, je suis plutôt montagne ou ville en été. Paris au moins d’août, c’est incroyable. Et j’adore faire du ski de fond, ça me rend heureux. Je ne suis pas très plage sauf pour les balades. On est très mal installés sur la plage.

Sébastien Chassagne sur place

En tournage, es-tu du genre à te poser à l’hôtel ou à partir à la découverte des lieux ?

Les deux. Il y a un truc que j’ai remarqué dans presque tous les hôtels du monde : le petit dej est infâme, même dans les 5 étoiles. Pour palier ce souci, je cherche un endroit où prendre mon petit déj. Mais généralement j’ai peu de temps pour flâner pendant le tournage. Je préfère rester concentré, me mettre dans le film et cela m’empêche de “m’évader”. Ceci étant, pendant les tournées de théâtre ou certains tournages, comme celui du film Vers la Bataille en Colombie (je tournais 5 jours sur 2 semaines) je m’autorise quelques escapades comme à Villa de Leyva. J’aime bien découvrir l’ambiance d’un endroit. Je vais marcher mais pas trop loin car les gens doivent savoir où je suis.

Es-tu carte postale, réseaux sociaux ou digital detox ?

Aucun des trois. Je ne fais pas digital detox mais j’utilise peu les réseaux sociaux de base et je ne poste pas de photos en voyage ou alors des clichés ratés, comme mon fils à côté d’une poubelle sous la pluie, pendant que tout le monde poste des photos de plage au soleil. Et j’ai aucune envie d’envoyer des cartes postales sauf à ma grand-mère ou à quelqu’un à qui ça peut changer la vie, ou pour faire une blague.

Quelles musiques peut-on trouver dans ta playlist de voyage ?

Ma playlist est assez planante pour accompagner le voyage en train ou en avion et pour m’aider à dormir :
– Sigur Rós
– Thomas de Pourquery & Supersonic
– Mohini Geisweiller : il me semble qu’elle a écrit son album en voyage.

David Bowie, les Strokes et Zombies ne sont jamais très loin non plus.

Partirais-tu en vacances avec Georges et les autres, Charlotte ou en solo ?

Je ne partirai pas en vacances avec Georges mais avec Jean-Charles Clichet (l’interprétaire de George dans Une belle Histoire, ndlr) oui ! Je partirai avec toute l’équipe d’ailleurs. On s’est fait un visio-apéro pour la diffusion de la série et on continue à s’en faire régulièrement. Sinon, je partirai en famille depuis que j’ai découvert que ça peut bien se passer. J’ai envie qu’on prenne un camping car et qu’on se fasse les Châteaux de la Loire.

Si ton métier était un voyage ?

Il serait une randonnée je ne sais pas où. Un GR quelque part.

Sébastien Chassagne au retour de voyage 

 Le souvenir le plus kitch que tu aies ramené de voyage ?

Je ne ramène que des trucs kitch ! Mais sinon je dirais ma collection d’Ultraman ramenée du Japon.

Ton plus beau souvenir de voyage ?

Quand ma copine m’a appris qu’elle était enceinte. J’étais devant un traiteur chinois à Bruxelles. Je me souviendrais toute ma vie de ce restaurant.

Un moment compliqué en voyage ?

Le moment où j’ai le plus flippé ma mère, c’est lors du contrôle à l’aéroport de Téhéran en 2012. On revenait d’une tournée au Maroc et j’espérais que l’un des mes comparses n’avaient pas ramené de produits interdits en Iran. Je ne sais plus si j’avais déjà vu Argo ou pas.

Il y aussi eu la visite d’un hôpital pour éléphants au Laos en 2015. On avait un guide dépressif qui nous a mis dans le même mood. Il nous demandait des trucs du style : “ça vous arrive de pleurer ?”.

Où aimerais-tu vivre si tu devais quitter Paris ?

C’est une question que je me suis souvent posée. Franchement je ne sais pas car je passe déjà beaucoup de temps à bouger et je n’ai jamais eu d’évidence pour un autre endroit. Et puis je ne suis pas vraiment à Paris. Quand tu vis à l’extérieur, ça change beaucoup de choses. Paris, c’est l’endroit où l’on s’est retrouvés avec les potes pour faire la fête et travailler. Je pense que de toute façon, ça serait la même chose dans une autre grande ville, les mêmes avantages et inconvénients.

Un endroit sympa découvert en tournage ?

Les forêts primaires à 3000 mètres d’altitude en Colombie avec leur végétation qui date de dizaine de milliers d’années. Bon j’exagère un peu… de plusieurs milliers d’années ! Ces hauts plateaux sont fermés au public. Et l’île de Batz en Bretagne.

Questions subsidiaires…

Nous conseilles-tu un séjour dans la ville de Villefranche ? 

C’est une chimère faite de Roubaix, Lille, Dunkerque et Croix. Ils en ont pris le meilleur ! Le Nord, c’est chouette, je ne peux que le conseiller. La moitié de ma famille vient d’ici. Les plages du nord et la baie de Somme en été, c’est du bonheur.

Est-ce que Mélanie ne mange que des pommes râpées ?

Je suis obligée de trahir ce secret. Elle a une alimentation variée à base de graine. Elle est végétarienne en fait et… il y avait deux Mélanie. C’est elles qui décidaient quand elles avaient envie de tourner. Imagine une équipe de 80 personnes attendre qu’un cochon d’Inde soit d’accord pour commencer une scène.

Merci à Sébastien pour sa disponibilité, sa bonne hume(o)ur.

Retrouve toutes les Interview Voyage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.