Skip to content

J’irai interviewer Antoine de Maximy

Antoine de Maximy

Il est le saint patron des baroudeurs du monde entier. Depuis 2004, il s’invite chez les autres pour passer la nuit. J’ai eu envie de savoir à quoi ressemble son chez lui, son antre parisienne lorsqu’il ne squatte pas à l’autre bout de la planète. Mais difficile de réussir à interviewer Antoine de Maximy. Non parce qu’il s’y refuse mais parce que l’homme à la chemise rouge a des milliers d’autres chats à fouetter. 

Lorsqu’il n’est pas à l’autre bout de la planète, Monsieur de Maximy ne souhaite pas répondre aux mêmes questions « bateaux » que les autres. Puis, lorsque l’entrevue a été entièrement réécrite pour lui, il est déjà reparti pour d’autres contrées. Il est comme ça Antoine, un électron libre sur sa planète, même lorsqu’il est dans la capitale.

Sympa et pas langue de bois pour un sous, il a fini par enfin se poser pour me parler de lui et, je te le donne en mille, de voyages… Embarquement immédiat dans le monde merveilleux de l’homme qui ira peut-être un jour dormir chez toi.

Pourquoi une chemise rouge pour crapahuter ? 
Pour porter tout le temps la même couleur afin que les gens identifient le programme. C’est une couleur qui se voit bien dans la nature, en ville, au bord de la mer… Mais à Paris, je n’en porte jamais. J’embarque environ 8 chemises pour chaque tournage de 15 jours.

Toi qui aime tant dormir chez les autres, décris-nous un peu ta chambre.
Ma maison n’a aucune déco car je n’en ai rien à faire ! Je n’ai pas de rideaux, mes ampoules sont nues… Mon lit est très haut avec en dessous un tas de tiroirs, ce qui est est très pratique.

Si je venais dormir chez toi, que me proposerais-tu à manger ? 
Si tu m’as prévenu en avance, tu auras le droit à un repas normal avec entrée, plat et dessert. Le menu dépendra de l’humeur du jour. Sinon, on prendra ce qu’il y a dans les placards ou le congélo. Il n’y a jamais rien dans mon frigo, je mange rarement chez moi.

Où traines-tu Paris entre deux voyages, pour continuer à voyager ?
Je ne cherche pas à voyager. Je sors beaucoup, je vois mes copains, je vais à des fêtes, à des spectacles… Je ne suis pas un malade de voyages. Je voyage car ce que je fais me fait bouger et j’en suis content.

Tes conseils de pro pour barouder pas cher ?
Je n’ai pas de conseils et j’ai toujours détesté en donner car il n’y a pas de règle. Je m’adapte à chaque situation. Les conseils sont caduques dès qu’ils sont connus. Il faut s’adapter à toutes les situations, il n’y a pas de recettes de manière générale.

Comment organises-tu tes « J’irai dormir chez vous » ?
Je ne les organise pas pour les mêmes raisons (voir la précédente question, ndlr). Je vais au hasard, du coup je suis totalement dispo contrairement à si j’avais eu des idées au préalable. Je n’ai pas de règle non plus pour choisir le pays. Parfois j’y réfléchis pendant un moment et je change d’avis, parfois la destination s’impose d’elle-même.

Utilises-tu la même méthode pour l’organisation de tes voyages persos ?
C’est la même chose, je ne sais pas où je pars. Je vais, je m’arrête, je repars. Je suis dans l’improvisation aussi pour mes voyages persos. Je n’ai pas envie de prévoir, je décide toujours au dernier moment. Du coup, je ne peux pas répondre lorsque l’on me demande si je serai dispo le 14 février prochain à 20h pour une dédicace. Je suis juste obligé de m’organiser pour les dates de tournages des émissions car il y a d’autres gens impliqués, notamment la post-prod, le montage, le mixage…

En vacances, es-tu plutôt sac à dos ou valise ?
Je suis plutôt valise mais je m’en fous en fait, je pars en bagnole. Je dirais plutôt sac en fait, mais pas sac à dos. Ce n’est pas pratique un sac à dos.

Que peut-on trouver dans ton bagage cabine ? 
Mes caméras et mon ordinateur qui ne vont pas en soute… Tout ce qui coûte cher et que j’amène en tournage.

Quelles sont tes astuces de pro pour réussir à boucler ton sac ?
Il faut faire une check list, c’est indispensable. Il faut être très rigoureux. Lorsque tu rentres, tu notes ce que tu n’as pas utilisé. La fois d’après, tu t’en tiens à ta nouvelle liste. La fois d’encore après, tu fais de même (retirer ce qui ne t’a pas servi) et la fois d’après encore la même. Après, tu pourras partir avec un sac tout léger et tes vacances ne seront que plus tranquilles !

Tu as envie de partir sur un coup de tête, où vas-tu ?
Droit devant moi.

Que peux-ton trouver dans ta playlist d’avion ?
Je n’ai pas de playlist. En avion, je peux être seul pendant des heures, à ne rien faire sans m’ennuyer. L’idéal est que je puisse prendre des notes. Je réfléchis, parfois je peux aussi regarder des films. Je suis content quand j’arrive à dormir.

Dans quel prochain pays vas-tu dormir ?
Je ne sais pas.

Question subsidiaire (curieuse) :
Dans l’un de tes épisodes en Namibie, une femme souhaite absolument dormir dans le même lit que toi… Que c’est-il passé ensuite ?

On a tous dormi le même lit mais il ne s’est rien passé. Je n’ai pas défendu l’honneur de la France (rires).

Antoine m’a soufflé dans l’oreillette que cinq épisodes inédits de J’irai dormir chez vous seront diffusés au début du mois de juillet. En attendant, son DVD J’irai dormir chez l’homme qui brûle propose 1H40 d’émission (dont le fameux épisode du space cake) + 1h20 de bonus (au lieu des 1h23 à la TV).

 Dédicace Antoine de Maximy

6 Comments

  1. Sympa l’interview! Et beau concept de voyage que beaucoup devraient suivre, ne pas planifier, c’est profiter!

    • Solcito Solcito

      Merci Stéphane. Et oui, je plussoie également la méthode De Maximy :)

  2. Merci pour l’interview Solène, j’adore Antoine et son concept !

    • Solcito Solcito

      Merci à toi pour ton commentaire qui fera sans doute vachement plaisir à Antoine :)

  3. Chouette interview ! Et sans langue de bois en effet

    • Solcito Solcito

      Du grand Antoine de Maximy ! #lalanguedeboisilconnaitpas

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *