Skip to content

L’Interview Voyage de Lydie Vareilhes, danseuse à l’Opéra

Lydie Vareilhes

Photo : Julien Benhamou

J’aurais rêvé être astronaute ou danseuse étoile. C’est un peu raté. Alors pour me consoler de ne pas manier la pointe, je me suis rabattue sur la plume, j’assiste à des ballets ou j’interview des sosies de Nathalie Portman.

Coryphée à l’Opéra de Paris, Lydie Vareilhes a enfilé son premier tutu à l’âge de 8 ans. Aussi à l’aise en danse classique qu’en contemporain, la demoiselle m’a parlé pendant des heures des coulisses de cette magnifique institution. Non, les danseuses ne mettent pas d’escalopes dans leurs chaussons. Oui, il y a bien-sûr de la concurrence mais comme partout. Non, elle n’a jamais trouvé de bout de verre dans ses chaussures. Et oui, c’est difficile d’entrer à l’opéra mais pas impossible. Il vaut mieux avoir intégré avant son école de danse.

7 ans que Lydie virevolte sous le plafond de Chagall. Mais la miss s’intéresse également à tout ce qui s’organise autour du spectacle en attendant de peut-être un jour rejoindre les étoiles et scintiller dans le ciel de Garnier pour l’éternité.

Lydie danseuse opéra

Quel(s) type(s) de voyageuse(s) es-tu ?    

De par mon métier, je voyage beaucoup et partout dans le monde. Mes vacances persos ne sont pas spécialement organisées. J’aime bien improviser en fonction des rencontres. En revanche, je n’aime pas ne rien faire ! Ça ne me plait pas de passer mon temps à me faire bronzer.

Si tu devais définir le voyage en 3 mots ?

Liberté, nouveauté, partage.

Si le voyage était une chanson ?

Une chanson calme et détendante comme « Come away with me » de Norah Jones.

Si le voyage était un parfum ?

L’Eau Tropicale de Sisley ou l’odeur du monoï !

Si le voyage était un film ?

« Lost in Translation » qui symbolise la découverte d’une autre culture. J’aime me perdre hors des endroits touristiques.

Si le voyage était une couleur ?

Le bleu indigo. Il me fait penser à l’azur ou l’horizon. C’est une couleur onirique qui invite à l’évasion.

Si le voyage était un personnage célèbre ?

Amelia Earhart, grande aviatrice du 19ème siècle. C’est la première femme qui a traversé l’Atlantique. J’admire les femmes qui s’imposent dans des milieux masculins, surtout au siècle précédent. 

Si le voyage se mangeait ?

Il sera un cocktail de fruits exotiques ou une glace !

Ton plus beau voyage ?

Des vacances d’un mois avec mon copain aux US. On a fait tout un périple en traversant les montagnes du Colorado en voiture. Toutes ces couleurs, c’était magique.

Ta prochaine destination ?

Béziers et Montpellier. J’y vais environ une fois par an pour voir ma famille.

Comment occupes-tu généralement tes longs trajets ?

J’aime lire mais j’ai le mal des transports ! Sinon je regarde par la fenêtre et je laisse mon esprit divaguer.

Quelles sont les accessoires dont vous ne vous séparez jamais en voyage ?

En bonne touriste : un plan de métro ou de la ville, mes papiers d’identité et mon portable pour téléphoner et prendre des photos !

Dans quel pays irais-tu vivre si tu devais quitter Paris ?

Je choisirais une ville qui lui ressemble le plus possible comme Bordeaux ou Lyon.

Si la danse était un voyage ?

Un vol en montgolfière, une coupure spacio-temporelle comme lorsque je danse…

Retrouve Lydie dans « Casse-Noisette » et « André/Auria » à l’Opéra de Paris.
« François Alu & les danseurs de l’Opéra de Paris » au Palais d’Auron de Bourges le 15 février. Infos : 
www.alu.af

Toutes les Interviews Voyage (Fauve, JR, Margaux Avril, Morgane Sezalory…) >> ici <<

One Comment

  1. […] voulu être une artiste danseuse, astronaute ou enquêtrice comme je te l’expliquais ici et ici. L’histoire en a décidé autrement. Ce qui ne m’empêche pas de me […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *