Skip to content

L’art à tous les coins de rues

En ce moment, je suis un peu à la rue côté expos. Ça tombe bien, je préfère admirer l’art de la rue.

C’est à Toulouse, il y a fort fort longtemps, que tout a commencé. Il faut dire qu’on ne croise pas tous les jours Miss Van, l’une des premières nanas à avoir égayé de ses coups de bombes les murs gris de sa Ville Rose.

Si Paris n’est pas la cité la plus « street art » qu’il soit,  force est de constater que l’on peut tomber nez à nez sur quelques pépites.

Alors lorsque tous ces bijoux sont réunis dans un même lieu, et même si le lieu en question est fermé et n’a aucun contact avec le ciel,  on ne peut s’empêcher d’applaudir l’initiative. Surtout lorsqu’il réunit des grands noms du street art qui officient dans des styles très différents.

Cette idée, on la doit à une entreprise qui connait sans doute mieux que tout le monde les boulevards et avenues de la capitale.

Car c’est la Poste qui est  à l’origine de l’expo « Street Art » qui tourne en ce moment au Musée de la Poste, à deux pas de Montparnasse.

Graffitis, dessins, sculptures, collages… Tous les moyens sont beaux pour tatouer les rues, marquer les avenues de son empreinte indélébile.

Suite de la visite en images :

Expo Street Art

Musée de la Poste

Exposition musée de la Poste

Art de la rue

Tintin en France

Oeuvre expo Street Art

Exposition Street Art

photo-20

photo-34

space invader

Miss tic

Expo Miss tic

photo-32

photo-33

solcito

Solcito expo

Livre d'or Street Art

Miss Van

Musée de la Poste, 34 Boulevard de Vaugirard  75015 Paris

Du 28 novembre 2012 au 30 mars  2013

Plein tarif : 6,50 € – Tarif réduit : 5,00 € (demandeurs d’emploi, étudiants, groupe de plus de 20 personnes)

3 Comments

  1. […] bitume, le bus 96 qui permet d’y accéder en moins de temps qu’il ne faut pour marcher et les dessins qui envahissent ses murs. Et j’aime cette « boutique » devant laquelle je suis passée, trop […]

  2. […] t’avoir partagé cet art de la rue version organisée, j’ai eu envie de te montrer des œuvres qui elles n’ont pas déménagé de la bâtisse où […]

  3. […] C’est Antoine, dépêché par le site Paris Zig Zag, qui s’en est fait le porte parole, le temps d’une visite consacrée à un thème dont j’ai déjà beaucoup parlé ici car il me tient beaucoup à cœur : le street art. […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *