Skip to content

Bolivie : le pays qui ne manque pas de sel

Précédemment dans Solcito.fr, je t’emmenais dans un pays qui met un peu de sel dans la vie. Continuons le voyage dans le Sud Lipez bolivien si vous le voulez bien. Au programme des deux derniers jours du trip en 4×4 : du désert, des pierres sculptées, des lagunes en veux-tu en voilà et un désert tout blanc. Des paysages somptueux que ni tes yeux ni ta carte HD ne seront prêts d’oublier. 

Il s’en passe des choses sous le vent et ce n’est pas Céline et son pote Garou qui diront le contraire. Au fil des siècles, les bourrasques boliviennes ont façonné les pierres pour en faire de véritables oeuvres d’art, à l’image du célèbre arbol de piedra (arbre de pierre) que les touristes s’arrachent pour repartir avec leur photo souvenir. Plus petit en vrai que sur les clichés que j’avais pu admirer, le coquinou vole tout de même la vedette aux autres sculptures posées à proximité.

Arbol de Piedra Bolivie

Sculptures de pierre Bolivie

Le voyage continue à travers un désert multicolore. Ici, un volcan, là une montagne aux 1001 couleurs (au moins) là-bas une lagune, puis une autre…  C’est alors un festival de lagons dont nous essayons de retenir les noms et de capturer le moindre recoin de beauté : Ramaditas, Honda, Chiarcota, Hedionda et Canapa.

A chaque arrêt, nous nous rapprochons un peu plus de leurs habitants à longues pattes. Dans la région, les flamands des Andes se délectent des micro-algues diatomée qui leur donnent leur jolie couleur rose rose bonbon. Un spectacle à voir en prenant garde à garder une certaine distance et ne pas effrayer les oiseaux (toute ressemblance avec des touristes n’est malheureusement pas purement fortuite).

Sud Lipez Bolivie

Laguna Bolivie

Flamands roses Bolivie

Flamands roses des Andes

Autre merveille de la nature : le salar de Chiguana. Moins connu que sa petit soeur Uyuni, cette étendue salée déploie ses nuances de blanc à la frontière chilienne. Entourée de volcans, elle cohabite avec les neiges éternelles du célèbre Ollagüe. Toujours active, la bête culmine à plus de 5 865 mètres.

Des images plein la tête et l’appareil photo, nous terminons la journée dans l’un des nombreux hôtels de sel qui borde le salar d’Uyuni. Sols, murs, mobilier… ont été officiellement modelés en sel. Tout, sauf la douche chaude que nous prenons après plusieurs jours sans s’être frictionnés #KohLanta.

Volcan Ollagüe

Hôtel de sel Bolivie

Le repos sera de courte durée. Pour pénétrer dans le désert, il faut en effet montrer patte blanche, dès 4h du matin. Arrachés aux bras de ce brave Morphée, nous prenons la direction du clou du spectacle situé à une heure de là, au sommet de l’île Incahuasi. Plantée au coeur du salar, cette montagne de cactus promet un moment hors du temps, si tu as le courage d’escalader ses nombreux escaliers pour arriver au sommet et ainsi admirer le lever du soleil sur l’espace immaculé.

Île aux Cactus Uyuni

île Incahuasi

île Incahuasi Uyuni

Le soleil est déjà haut lorsque nous reprenons la route à travers le désert pour trouver le spot où réaliser nos clichés. Avec l’effet de perspective, les possibilités de photos ludiques sont infinies si tu as préalablement pensé à emmener des objets insolites et quelques idées piochées sur les Internet : à califourchon sur un mini lama, un bisou à un mini-Totoro, la team écrasée sous la chaussure de l’un des participants… L’heure passée à faire les débiles sur le sel passe à vitesse grand V.

Salar Uyuni

Salar d'Uyuni Bolivie

Photos Salar Uyuni

Photos ludiques Uyuni

Cristaux de sel Bolivie

Salar Uyuni Totoro

Salar Uyuni Bolivia

Heureusement, il reste le cimetière de train pour revenir dans la civilisation en douceur. Planté à deux pas d’Uyuni, ce site ultra-photogénique accueille des vieux wagons tagués et d’anciennes locomotives dans lesquelles on peut crapahuter voire même grimper.

Bolivia

Cimetière de train Uyuni

Cimetière de train Bolivie

Cimetière de trains Uyuni Bolivie

Ainsi s’achève notre voyage dans le paradis blanc bolivien. Où les nuits sont si longues qu’on en oublie le temps. Tout seul avec le vent. Comme dans mes rêves d’enfant. Un joli songe dont je me souviendrai longtemps.

Solcito Bolivie

Photos J.Marran & Solcito

9 Comments

    • Solcito Solcito

      Moi aussi. J’y retournerais demain bien tiens… (merci pour ton commentaire !)

  1. Jérémie Jérémie

    Très belles photos soso !

    • Solcito Solcito

      Merci Jéjé

  2. AAAhhh, j’adore les effets de style sur tes photos, ils sont trop stylés!!!
    Et sinon, quel paradis que ce lieu, magnifique!!!

    • Solcito Solcito

      Merciiiiii Chloé ! Oui gros (gros) coup de coeur pour la Bolivie. J’espère que tu auras l’occasion d’y aller (si tu ne connais pas déjà)

  3. Quelle jolie prose ! J’ai beaucoup aimé à mon tour lire votre périple. Merci pour ton commentaire sur notre blog… Tout cela nous rappelle de bien beaux souvenirs, de bien beaux paysages marqués au fer rouge dans notre mémoire :)
    Vous avez eu beaucoup de chance pour le lever du soleil sur l’île Incahuasi, nous avons eu moins de chance, c’était un peu brumeux. Vos photos sont vraiment chouettes :)

    • Solcito Solcito

      Merci également pour ton commentaire Marjorie :) Il faut que vous reveniez pour voir le lever de soleil sans brume (et juste pour revoir ce paysage de fou, c’est tellement beau…)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *