Skip to content

Les chemins de Katmandou

Elle s’appelle Julie, Zulioi pour ceux qui suivent son boulot sur les réseaux sociaux. Tu la connais déjà si tu viens souvent par ici. Elle t’a sans doute fait rêver en quelques clics et donné des envie d’Argentine et de Bolivie. Elle est comme ça Julie, elle aime faire voyager les gens, grâce à son fidèle destrier appareil photo et son talent. Aujourd’hui, je la laisse t’emmener avec elle au Népal et te conter son expérience dans le cadre d’un fabuleux voyage consacré au volontariat. 

Avant mon départ, je suis entrée en contact avec l’organisme Volunteers Initiative Nepal. C’est eux qui se sont chargés de me trouver une mission, ainsi qu’une famille d’accueil pour la durée de mon volontariat. De mon côté, je devais me charger du billet d’avion et payer à l’arrivée une sommes de 400 euros environ pour couvrir mes frais sur place et participer financièrement aux frais de mes missions (achat de matos par exemple).

A mon arrivée, il y a eu quelques jours de « formations » avec d’autres volontaires : informations sur le pays, brief sur les tâches et apprentissage de la langue. J’ai ensuite passé trois semaines dans le village de Jitpurphedi. Je devais partager mon temps entre deux missions : aide à la construction de toilettes à l’extérieur de la maison et travail dans une petite exploitation familiale bio qu’avec des femmes (trois jeunes soeurs, leur mère et leurs tantes). Pour la petite anecdote : ils ont tous un téléphone portable type smartphone mais pas de WC chez eux !

Quand je ne bossais pas, je passais du temps avec la famille qui m’hébergeait ou celles avec qui je bossais. C’était la mamie qui préparait mes repas. Mention spéciale pour la nourriture et le Dal Bhat (riz aux lentilles typique du coin) cuisiné au feu de bois, un délice.

Le reste du temps, je partais me balader dans la vallée de Katmandou. J’ai ainsi pu découvrir les villes et temples de Patan, Bakthapur et Durban Square à Katmandou… J’ai beaucoup fait de portraits, les gens sont très souriants malgré les épreuves qu’ils ont récemment vécu, notamment le tremblement de terre.

Un autre type de voyage que je conseille à tout le monde. Je cherche d’ailleurs à renouveler l’expérience au Pérou où je pars cet été…

Au village Jitpurphedi

Singe Népal

animaux (3)

Ville Népal

Népalais

smartphone Népal

au village Dal Bhat

street art Népal

Ville népalaise

Temple Népal

couple népalais

Tremblement de terre Népal

Temple népalais

Porte népalaise

Cérémonies Népalaises

Cérémonie temple népalais

Temple Népal

Fillettes Népal

Photos prises avec un Nikon D5000 / Obj 18/200

**Les conseils **

Pour y aller : à moins d’avoir le temps (beaucoup de temps), l’avion est la seule option qui s’offre à toi.  En revanche, il n’existe pas de vol direct pour rejoindre Katmandou. Jet Airways, Qatar, Oman Air, Air India… Compte autour de 600 euros (minimum) le billet A/R. Avant de te lancer dans ce grand périple, pense à te munir d’un passeport valide. Si c’est ta première demande (félicitations) un extrait d’acte de naissance pourra dans certains cas t’être demandé. 

Pour se déplacer : Circuler au Népal peut parfois être une mission compliquée mais cela fait partie du voyage. Dans les cités, on bouge en taxi, en rickshaw ou en tempo (rickshaw géant). D’une ville à une autre, on se déplace principalement en bus (publics ou touristiques) ou en avion malgré l’inscription des compagnies sur la liste noire européenne. Autre option pour les motards chevronnés : faire le voyage à moto.

Pour que tes nuits soient douces : Le séjour chez l’habitant est l’expérience la plus authentique qu’il soit. C’est l’organisme qui sera chargé de te trouver une famille d’accueil.

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *