Skip to content

Sous le soleil de Manolo

Légende de Manolo

La nuit tous les chats sont gris. Ce qui n’est pas le cas des fantômes mexicains qui se baladent dans les rues, tout de couleurs vêtus.

De l’autre côté de l’Atlantique, on célèbre même une journée en leur honneur. Baptisée Jour des Morts (Dias de los Muertos), cette fête (oui tu as bien lu) est courue par les touristes du monde entier qui n’hésitent pas à se déguiser et à parader dans les rues pendant plusieurs jours, dès la fin du mois d’octobre.

C’est cette tradition mexicaine qu’a choisi le réalisateur Jorge R. Gutierrez pour son nouveau film d’animation. Produit par le grand Guillermo Del Toro, le long métrage nous mène au fin fond du Mexique, dans la commune de San Angel. On y rencontre Manolo, un jeune garçon tiraillé entre les ambitions de sa famille et son amour pour Maria, la fille du chef du village.

Tout commence par un pari orchestré par les dieux. Si l’un mise sur Manolo, l’autre met une option sur son rival mais néanmoins meilleur ami. S’ensuit une lutte acharnée entre les deux coqs et une quête rocambolesque qui mettra les nerfs du jeune garçon (et des spectacteurs) à rude épreuve. 

Si je ne suis pas une inconditionnelle des films d’animation, force est de constater que Jack et la Mécanique du Coeur m’a plus que réconciliée avec le genre.

Bien que Manolo n’ait pas le charisme de Jack et Gutierrez celui de Mathias Malzieu, le film remplit son contrat haut la main. Avec son décor à couper le souffle, son univers latino-fantomatique atypique, ses personnages attachants (mention spéciale pour le Cochon-Potté) et sa BO décalée des années 90/2000, la légende de Manolo sait se démarquer.

Durant 1h30, gags et les rebondissement se succèdent à un rythme effréné, le tout en 3D s’il te plait. Côté voix, je ne saurais que te conseiller d’opter pour la VO, mais libre à toi de troquer Christina Applegate contre Mélody Dubos ou Zoe Saldana contre Ingrid Donnadieu.

Comparé au mythe d’Orphée par Del Toro lui-même, le film reste cependant un peu trop fidèle à certains classiques du genre : un méchant, une baston contre le méchant en question et une fin Disney-esque.

(Ne compte pas sur moi pour te dire s’ils eurent beaucoup d’enfants)

Sortie le 22 octobre.

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *