Skip to content

Quelques grammes de finesse

Parfois il suffit de prendre le métro, de lever les yeux sur une affiche et d’y lire les quelques mots inscrits pour oublier pendant un instant que l’on est dans le métro, en train de lire une affiche.

Cette affiche, ce n’est pas celle du petit lapin rose qui se fait pincer très fort (pour ne pas dire arracher) la main, ni celle de Wall Street Institute. Non, ce sont celles plus discrètes installées au dessus des strapontins en bout de rame. Celles qui chantent des paroles de groupe de Rock en Seine. Ou qui récitent des poèmes d’inconnus.

C’est l’une d’entre elles qui a attiré mon attention l’autre jour. Et qui m’a fait oublier que je ne pars (presque) pas en vacances cet été. Loin de moi l’idée de me plaindre. Je reviens d’un très beau reportage dans un très beau pays dont je te parlerai plus tard.

Mais l’été ne me donne pas des envies de bout du monde et encore moins de vol long courrier. Juste de quitter Paris, de prendre le train et d’investir une grande maison dans l’une de ces régions de France que je connais pas. De boire l’apéro. De refaire le monde avec les amis qui auront aussi fait le voyage. De dormir jusqu’à plus soif dans une chambre où les rideaux volent à cause au vent. De plonger dans une rivière (une piscine) (l’océan) (je ne suis pas difficile). De reboire l’apéro. De redormir. De re-refaire le monde à défaut, pour une fois, de ne pas le visiter…

4 Comments

  1. MPG MPG

    Parfait pour moi et cela ne devrait pas vraiment tarder ???

  2. Merrow Merrow

    Envie de scène version « petit mouchoir », c’est vrai que ça fait du bien!!

  3. […] on solcito.fr (22 juillet 2012) : « Parfois il suffit de prendre le métro, de lever les yeux sur une affiche […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *