Accueil Douce France Séjour Anjou-é et gourmand

Séjour Anjou-é et gourmand

de Solcito

Il est des voyages à quelques pas de chez soi qui deviennent le bout du monde après une allocution présidentielle. Des virées au coeur de notre hexagone où l’on se promet de revenir une fois que tout ceci sera fini pour de vrai. Pour moi, ce voyage fût en Anjou, quelques part au coeur de l’année 2020, quand tout était encore à peu près possible : gambader dans les allées fleuris du parc Terra Botanica, s’initier à l’art du cocktail à l’Espace Menthe Pastille, s’interroger devant des oeuvres d’art contemporaines dans un château du Xème siècle, déambuler à la recherche de fantômes dans le plus grand châteaux d’Europe et surtout manger dans des restaurants tout le temps et très bien. Terre de la bonne chair et de belles histoires, l’Anjou m’a accueillie pour un séjour de deux jours au coeur de son patrimoine historique et goûtu. Je t’y emmène de ce pas.

9h, quelque part dans le TGV : Raconte moi l’histoire de l’Anjou.

Un petit tour sur l’Amiwiki m’apprend que “L’Anjou est une région historique et culturelle française et qu’elle correspond à l’ancienne province du même nom”. Je découvre que même si “le duché a disparu, le terme Anjou est toujours utilisé pour définir le territoire de Maine-et-Loire”.

Je débute le séjour par sa jolie capitale : Angers. Une ville à taille humaine (151 000 habitants en 2015) qui se visite comme ses collègues : en se perdant dans les rues et autres ruelles, en se substantant dans ses cafés et autres restaurants, et en prenant de la hauteur dans ses escaliers et autres monuments. Cela te laissera peut-être la possibilité de t’incruster dans le somptueux palais épiscopal, habituellement fermé au public (toute ressemblance avec l’auteure de ces lignes est tout sauf fortuite).

10h15, Terra Botanica, le fine fleur des parc français :

Je n’ai pas la main verte, ni le pied d’ailleurs. Ce qui ne m’empêche pas de vouer un attrait particulier aux plantes. Aussi, ce n’était pas la première fois que je rendais une petite visite aux plus fleuris des parcs français. Le bougre m’avait même inspiré un article à l’époque, c’est pour dire.

Quelques années plus tard, c’est donc avec un grand plaisir que je redécouvrais Terra Botanica pour célébrer en grandes pompes ses 10 printemps. Au programme de la journée : du soleil, 18 hectares de jardins, de serres et d’espaces aquatiques, des attractions ludiques et de deux petits nouveaux : le jardin sans eau (un espace végétal nouvelle génération) et la plus grande structure en bois d’Europe baptisée l’Oasis. De nouveaux insectes, les phasmes et des Diamant de Goulde ont également rejoint la serre. Enfin, prépare-toi à de nombreuses animations comme le spectacle de “La Fable de Chevrefeuille”.

J’ai dix ans
Je sais qu’c’est pas vrai mais j’ai dix ans
Laissez-moi rêver que j’ai dix ans
Ça fait bientôt 15 ans que j’ai 10 ans
Ça parait bizarre mais
Si tu m’crois pas hé
T’ar ta gueule à la récré

PARC TERRA BOTANICA – Route de Cantenay-Épinard BP 80609 – 49016 Angers cdx 2. https://www.terrabotanica.fr/

12h30, La Cabane du Chat qui Pêche : le resto les pattes dans l’eau

As-tu déjà vu un chat qui pêche ? Moi non plus mais je suis curieuse, surtout lorsque le Chat en question est en fait un restaurant type guinguette qui a posé ses coussinets sur les bords de la Mayenne. Situé à quelques kilomètres (neuf) d’Angers, dans la bourgade de Cantenay-Epinard plus exactement, la Cabane propose de grandes tablées (lorsque l’on sera de nouveau autorisés à se serrer les coudes),  une cuisine de terroir “revisitée” concoctée avec amour avec des produits locaux et de saison.

Au menu des réjouissances gustatives : Burger de canard, Effiloché de confit de canard, comté, lard fumé et confit d’oignons, Tajine de poulet, quinoa aux aromates, Sandre au beurre blanc, Noix de Saint Jacques, beurre d’agrumes… Et que serait le plaisir du goût sans celui de l’ouie ? Je te le demande. Pour faire plaisir aux deux, les proprios servent en prime du bon son lors de soirées bamboche.

Wee ee ee wee wee ee
Moi vouloir être chat
Me frotter contre tes bas
Je me ferai angora
Pour me blottir dans tes bras
Je te jure j’boirai plus
Que du lait je n’aime plus
La vodka

LA CABANE DU CHAT QUI PÊCHE – 49460 Cantenay-Epinard. Tél. : 07 68 96 12 14. http://www.lacabaneduchatquipeche.com/

14h30, Espace Menthe Pastille : la menthe religieuse

Voilà une découverte pour le moins enthousias-menthe : la distillerie Giffard où est concoctée la boisson culte Menthe Pastille inventée par l’ingénieux pharmacien Emile Giffard en l’an 1885. Installée dans la commune d’Avrillé, l’entreprise est également connue pour sa vingtaine de liqueurs et ses sirops complètement fifous (je te laisse constater par toi-même les goûts proposés).

Ce lieu unique permet de découvrir histoires et anecdotes sur la distillerie, depuis sa création à aujourd’hui grâce une expo d’affiches et de bouteilles et un parcours dans les ateliers de confection. Après une visite affa-menthe dans un décor vert bouteille, on termine au bar à siroter les merveilleux breuvages de la marque. Un petit tour dans la boutique et puis s’en vont, les bras chargés de quelques bouteilles. Avec Cointreau, triple sec, guignolet et Menthe Pastile, la ville d’Angers montre qui est la patronne en matière de liqueurs.

Elle semblait bien dans sa peau
Ses yeux couleur menthe à l’eau
Cherchaient du regard un spot
Le dieu projecteur
Et moi je n’en pouvais plus
Bien sûr elle ne m’a pas vu
Perdue dans sa mégalo
Moi j’étais de trop 

ESPACE MENTHE PASTILLE – Avenue de la Violette – BP 30037 49241 Avrillé. Tél. : 02 41 18 85 14. http://www.giffard.com/fr/espace-menthe-pastille/

16h30, cours de cuisine innovante : Bateau sur l’eau

Parce qu’Angers et ses autochtones se débouillent également comme des chefs en matière de cuisine, nous avons rendez-vous sur la péniche Barco Vino pour goûter à quelques uns des mets locaux sur l’eau. Le temps d’un atelier, nous découvrons la “cuisine végétale innovante” imaginée par Tiffany Ganahoa et Clément Paillard du resto “Aux Jeunes Pousses”, le tout en accord avec les vins d’Anjou. Au menu de cet apéro flottant : un paquet de mignardises et autres canapés à déguster sur les flots de la Loire ou… dans son canapé.

Bateau sur l’eau
La rivière, la rivière
Bateau sur l’eau
La rivière au bord de l’eau
Bateau sur l’eau
La rivière, la rivière
Bateau sur l’eau
Touni est tombé dans l’eau, plouf

Barco Vino – Quai des Carmes, 49000 Angers. Tél. : 02 41 25 43 47 – contact@barcovino.com

Aux Jeunes Pousses – 4 Rue d’Anjou, 49100 Angers. Tél. : 02 41 25 41 21. auxjeunespousses.fr

19h30, Les Petits Près : colchique dans les près

Fraichement ouverts, Les Petits Près sont l’oeuvre du lauréat 2019 de la oh combien célèbre émission “Top Chef” diffusée sur M6. Samuel Albert, de son petit nom propre, n’a pas choisi le pire endroit de la ville pour ouvrir son bébé. Blotti à deux pas du théâtre, le resto est un sans faute, du mobilier aux serviettes de table tissées avec amour. Côté assiettes, tu trouveras de quoi faire entre les produits de la mer et de la terre. Petit déception néanmoins avec ma volaille fermière qui aurait mérité d’être bien plus cuite… Mais l’entrée et le dessert-pomme ont largement fait le job. Preuve supplémentaire qu’Angers est un régal autant pour la #teamglouglou que la #teambouboule.

Colchiques dans les prés
Fleurissent, fleurissent
Colchiques dans les prés
C’est la fin de l’été
La feuille d’automne
Emportée par le vent
En ronde monotone
Tombe en tourbillonnant

LES PETITS PRES – 6 place du Ralliement 49000 Angers. Tél. : 02 41 88 42 87. https://www.lespetitspres.fr/

10h, Château de Montsoreau : Oh ! Mon beau château 

Il était une fois un château bâti au XVème siècle qui inspira quelques inconnus en leurs temps : un certain Rodin, Turner, Flaubert ou Alexandre Dumas. Après moult épisodes historiques, le château entama une nouvelle carrière et fût promu Patrimoine mondial de l’Humanité en 1862. Aujourd’hui, les fantômes de jadis ont laissé place aux oeuvres d’aujourd’hui. Devenu musée d’art contemporain en 2016, le Château propose la plus importante collection au monde d’Art & Language, à l’origine de l’Art Conceptuel, sur plus de 2000m2, ainsi qu’un lieu de dégustation pour les vins natures. Bâti sur un rocher au dessus de la Loire, il offre en prime une vue sympathique sur le fleuve et des sauteries tout au long de l’année : concerts, conférences, performances, expos temporaires…

Ah mon beau château
Ma tant’tire lire lire
Ah mon beau château
Ma tant’ tire lire lo
Le nôtre est plus beau
Ma tant’ tire lire lire
Le nôtre est plus beau
Ma tant ‘tire lire lo

CHÂTEAU DE MONTSOREAU – MUSEE D’ART CONTEMPORAIN – Passage du Marquis de Geoffre, 49730 Montsoreau. Tél : 02 41 67 12 60.
Toutes les informations pratiques sur le site du château de Montsoreau.

12h30, Vinovalley : #teamgloulou feat #teambouboule

Certains restos mettent tout le monde d’accord : les amateurs de bonnes chairs comme les aficionados de breuvages de qualité. Les fans de déco seront également servis avec cette adresse blottie dans d’anciennes caves viticoles. Installé(e) dans une salle troglodyte de 6 mètres et des bananes de hauteur sous plafond, tu dégusteras moult spécialités cuites au four à bois dont des petits cuits au four garnis à ta convenance. Une petite tuerie.

Allez viens boire un p’tit coup à la maison
Y’a du blanc, y’a du rouge, du saucisson
Et Gillou avec son p’tit accordéon
Vive les bouteilles et les copains et les chansons

VINOVALLEY – 29 rue Ackerman – St-Hilaire St-Florent – 49400 Saumur. Tél. : 02 41 03 31 73. https://www.vinovalley-saumur.fr/

16h, Château de Brissac :

Avec ses étages et ses 204 pièces, le Château de Brissac donne certainement du fil à retordre aux préposés au ménage. Mais cela a permis au Château de se faire surnommer “Géant du Val de Loire”.  Moins connu que ses comparses Chambord, Chenonceau ou Amboise, Brissac peut se venter en toute modestie d’être le plus haut château de France. Acheté en 1502 par René de Cossé, premier seigneur de Brissac, il est aujourd’hui la propriété du 13ème duc de Brissac et du très sympathique Marquis du même nom que tu auras peut-être l’occasion de croiser durant ta visite.  Dans un décor digne d’un Cluedo, on s’attendrait presque à croiser d’autres membre de la tribu Brissac, décédés depuis quelques siècles, en particulier dans les sombres caves renfermant de très grands / vieux / bons crus. Mais non, ces derniers furent beaucoup trop polis pour interrompre la découverte de ce joyeux de la Loire.

Dans mon château-fort
Je suis à l’abri
Je rentre et je sors
Par le pont-levis
Dans mon château-fort
Je dors bien la nuit
Oubliant dehors
Tous mes ennemis

CHÂTEAU DE BRISSAC – 49320 Brissac-Quincé. Tél. : 02 41 91 22 21. Tous les horaires et tarifs sont dispos sur le site du château.

Séjour en Anjou, côté pratique

Plus d’infos : Anjou tourisme – Tél. : 02 41 23 51 51 –  anjou-tourisme.com.

Filer fissa en Anjou : 
* De Paris : Une petite heure et demi en TGV au départ de Montparnasse et à destination d’Angers.
* De Bordeaux : La même avec une escale à Paris Montparnasse, soit 2h en plus avec la LGV.

Pour que tes nuits soient douces : Best Western Hôtel d’Anjou – 1 boulevard du Maréchal Foch 49100 Angers. Tél. : 02 41 21 12 11. https://www.hoteldanjou.fr/
Un hôtel 4 étoiles idéal pour s’offrir un petit voyage dans le temps et dans le luxe, et ceci dès la réception. Construit en 1857, l’établissement a su s’adapter aux époques avec brio. Les carrosses et les grandes robes de jadis ont ainsi laissé la place au Wifi et aux ordinateurs portables d’aujourd’hui.

 

Vous aimerez aussi

1 commentaire

MPG 30 décembre 2020 - 12 h 15 min

Que j’aime ta plume ! Merci pour ce voyage qu’hélas il nous est interdit aujourd’hui. J’ai bien rêvé et te souhaite une bonne fin d’année

Répondre

Laisser un Commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.