Skip to content

J’ai testé pour toi la Fashion Week Haute Couture parisienne

Paris Fashion Week

Il parait que le diable s’habille en Prada. Je lui ai donc vendu mon âme de travelleuse pour endosser celui de modeuse parisienne pendant 24h durant la Fashion Week Haute Couture Automne-Hiver 2015-16 s’il vous plait. Retour sur une journée remplie de coupettes, de petits fours, de Stan Smith et de « nice to meet you honey ».

13h :
Le premier créateur de la journée m’a fait la grâce de m’offrir une grasse matinée. Il ne s’agit pas de se rendormir (sur ses lauriers) pour trouver une tenue qui ne fera pas tâche au milieu des fringues des invités. La tâche est ardue mais je finis tout de même par débusquer une jupe midi accompagnée d’un top en dentelle.

14h :
Une heure de préparation pour m’apercevoir que je suis sortie Birkenstock aux pieds.

14h10 :
Rendez-vous au 10 avenue George V. Il est 14h, l’heure de ranger la jupe midi qui me donne un look de communiante au milieu des invités ultra-lookés. Le défilé a déjà commencé mais c’est dans la rue que ça se passe avec l’arrivée des modeurs du monde entier. Une demoiselle pavane en robe Coca Cola tandis qu’une autre parade en mode Lady Gaga Gragra. La faute aux petits fours. Heureusement que les photographes et autres caméramens se fichent de leur look comme de leur première chaussettes.

Invitations Fashion Week

Présentation Stéphane Rolland

Invités Stéphane Rolland

Lady Gaga Stéphane Rolland

Iit girl fashion week14h45 :
Ça se bouscule au portillon comme devant ceux de la RATP. Il faut jouer des coudes pour avoir la chance de les lever dans les appartements Stéphane Rolland. Un homme pousse la foule en scandant qu’il est de la presse. Je lui réponds que moi aussi mais il ne semble pas croire pas une nana en Birkenstock.

15h :
J’accède enfin au graal. Pas de podium à signaler dans la luxueuse enfilade de salons. On m’indique poliment qu’il ne s’agit pas d’un défilé mais d’une présentation. D’ailleurs, « c’était indiqué sur le carton d’invitation madame ». Le show est diffusé sur écrans géants et les fringues exposées sur des mannequins d’expo. Ça rigole, ça picole et ça se coupe la parole. 3 petits tours pour admirer la nouvelle collection, rejouer des coudes pour la photographier et repérer le designer qui pose en compagnie de sa muse et puis s’en va.

Stéphane Rolland Automne-Hiver 2015-16

Stéphane Rolland Haute Couture

15h15 :
C’est la RATP qui a été désignée pour me déposer au prochain RV de la journée. La rue de l’Oratoire du Louvre est comble. Les berlines aux vitres tintées et autres moto-taxis défilent pour déposer les people qui assisteront au show. Re-attente, re-écrasage de pied par une perche en talon aiguille. « Je n’ai même pas appuyé » me répond-elle en guise « d’excuses ». Paris je t’aime tellement.

Fashion Week Paris Haute Couture

PFW 2015-16

Attente fashion week Paris

16h30 :
Joie, cette fois, il s’agit d’un vrai défilé. Je prend place au 2ème rang derrière les happy few du front row. Les lumières s’allument, le son monte, les premiers mannequines font leur entrée. C’est beau, féminin, aérien, sophistiqué. Les adjectifs se bousculent sur les calepins pour décrire la collection de Julien Fournié. Oublié le doigt de pied qui a triplé de volume dans mes Birkenstock.

Julien Fournié Fashion Week

Défile Julien Fournié PFW 2015-16

Show Julien Fourné 201517h :
Le défilé s’achève par la traditionnelle robe de mariée couleur ébène qui a rien de traditionnel, si ce n’est sa beauté. Applaudissement du public, aller-retour express du créateur qui salut la foule en délire. Rallumage des lumières

17h02 :
Tiens on dirait Valérie Trierweiler.

17h03 :
C’était Valérie Trierweiler.

17h10 :
Merci pour ce moment Julien. Le défilé était à tomber mais aucun des modèles n’a atterri sur le carrelage malgré leurs traînes de 90cm et leur talon de 30. Beau boulot, même s’il est trop tard pour arriver à l’heure au défilé de Yiquing Yin.

18h :
La journée se termine en beauté au cœur d’un des plus beaux écrins parisiens. Alexis Mabille accueille ses invités à L’Opéra Garnier pour une nouvelle présentation sans défilé. On prend les mêmes (invités/conversations/attente) et on recommence à admirer de magnifiques robes qu’on se lassera jamais de regarder… Finalement l’enfer de la mode, c’est vraiment super sympa. Mais je te la laisse, j’ai une valise à préparer.

Opéra Garnier

Solcito Opéra Garnier

3 Comments

    • Solcito Solcito

      Tellement ;)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *