Skip to content

Un mariage et un enterrement (de vie de JF)

Vacances, j’oublie tout. Même de prendre mon maillot de bain en été.

(Quand je te dis que j’ai besoin de vacances)

Alors imagine un peu lorsque l’on m’a confié la lourde tâche d’organiser un enterrement de vie de jeune fille, pile dans cette période charnière de l’année.

C’est que le rôle de témouine impose quelques sacrifices, tu en conviendras.

J’en ai convenu aussi. Ainsi, j’ai retroussé les manches de mon débardeur et me suis mise en quête de contenter tout le monde : la deuxième témouine, les invitéEs et la future mariée. Travail beaucoup plus compliqué que pour la version masculine de l’événement.

Première étape qu’il est peut-être (in)utile de rappeler : sonder la reine de la soirée. Oui, elle le veut peut-être secrètement, ce strip-teaser au fessier d’acier (toute ressemblance avec une personne écrivant cet article n’est pas purement fortuite).

Car ce ne sont pas les invitéEs qu’il faut contenter en premier, même si cela implique une guerre des tranchées. Entre les budgets, les plannings plein à craquer et les idées des unes et des autres, le cadeau s’avère généralement empoisonné.

Ainsi, je ne saurais que te conseiller en première instance de sélectionner plusieurs dates, de les doodleliser auprès des différentes participantes mais surtout de les interroger sur leur budget.

Une fois le week-end et le montant arrêté, il s’agit de décider du lieu et du temps sur place. Deux jours peuvent être très longs si les copines de la future ne sont pas les tiennes (sic).

Dernière étape et pas des moindres : les activités et/ou gages et/ou déguisement (rayez les deux dernières mentions) à imposer proposer à la future épouse.

Loin de moi l’idée de t’influencer, tout ceci étant bien évidemment très personnel.

Note que des sites très bien faits comme 1001 salles et Un Beau Jour se proposent de t’aider dans cette quête en te proposant tout plein de chouettes endroits à booker et de chouettes idées de trucs à faire pour contenter tout ce petit monde, qu’il pleuve, qu’il vente ou qu’il neige.

Sans tout te révéler, je te dirais juste que nous avons appris à nous effeuiller burlesquement, à cuisiner un poulet aphrodisiaque, que nous avons débusqué la maison de nos rêves en Seine et Marne et que je pense que je ne suis pas prête de la lâcher (la maison).

En vacances, j’oublie tout. Même de rendre les clefs.

Enterrement de vie de JF - Getty

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé alors bois raisonnablement, tu seras gentil(le).

Article sponsorisé

 

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *