Skip to content

L’Interview Voyage de Tania et Guillaume, baroudo-réalisateurs

[Edit du 27 avril 2015] Puisqu’on ne change pas une équipe qui gagne, retrouve Lagwiyan – les Luth d’Adrien, le 2ème docu de Tania et Guillaume en projo le dimanche 14 juin au cinéma des Cinéastes (Paris, 17ème) à 11h30.

Borealis_guillaume_tania

Alors que le commun des mortels rêve actuellement de plages abandonnées, de coquillages et de crustacés, j’ai pour ma part des envies de thermomètre négatif et de roulades dans la neige. Pas de celle qui se transforme en flotte grisâtre au bout de deux jours. Non, de la vraie. L’immaculée qui squatte le haut des cimes toute l’année.

La faute à la Reine des Neiges de Disney mais aussi au documentaire « Boréalis » de Tania et Guillaume. On y découvre la vie de Steph et Rémy, un couple français qui a largué la France pour la Laponie suédoise, et leur métro-boulot-dodo pour un job de mushers (conducteur de chiens de traîneaux NDLR).

En attendant de pouvoir faire un coucou à Steph et Rémy, je te propose de commencer l’année en découvrant les sympathiques baroudo-réalisateurs de Boréalis pour la première Interview Voyage de l’année (que je te resouhaite bien bonne au passage cher Internaute).

******

Quel type de voyageurs êtes-vous ?

Tania : Sans a priori. Ou du moins autant que possible, j’essaie de ne pas trop m’imaginer le pays avant d’y être, histoire d’être agréablement surprise à chaque fois. Comme pour le cinéma !

Guillaume : Curieux, j’aime rencontrer les locaux, découvrir leur quotidien.

 Si vous deviez définir le voyage en 3 mots ?

Tania : Pause, enrichissement, réflexion. Le voyage peut se passer au bout de ta rue, ça peut être juste le moment où tu déconnectes de ton quotidien pour prendre du recul !

Guillaume : Je dirais évasion, rencontre, dépaysement.

Si le voyage était une chanson ?

Tania : Emmenez-moi de Charles Aznavour… “J’aimerais débarbouiller ce gris, en virant de bord”. C’est exactement ça : redonner des couleurs à sa vie !

Guillaume : Heureux qui comme Ulysse, de Georges Brassens.

 Si le voyage était un parfum ?

Tania : Les pinèdes, mes premiers voyages étaient dans le sud de la France, et le voyage commençait dès que je sentais l’odeur des pins depuis la voiture…

Guillaume : L’odeur de mon sac à dos quand je le sors du placard : il garde toujours l’odeur du précédent voyage.

 Si le voyage était un film ?

Tania : Sans aucune hésitation : Borealis ! Ahahah, sans rire c’est vraiment ma vision personnelle du voyage.

Guillaume : “Le Bonheur, terre promise”, de Laurent Hasse. Toujours à l’affût d’une nouvelle rencontre.

Si le voyage était une couleur ?

Tania : Le bleu. Comme les couvertures des romans de Jack London, la mer, le ciel, donc la première couleur que tu vois quand tu décolles en avion… Ma couleur préférée.

Guillaume : Le bleu aussi ! Pour les mêmes raisons. La première couleur que tu vois quand tu es enfin parti !

 Si le voyage était un personnage célèbre ?

Tania : Jack London. Je suis monomaniaque désolée ^^ Excellent romancier de voyage et d’humanité. C’est en ça que je voyage vraiment quand je lis ses oeuvres : il y a les paysages mais il y a aussi les personnages. Ses histoires sont si vraies qu’elles raisonnent dans nos vies, malgré notre siècle d’écart !

Guillaume : Antoine de Maximy, voyageur des temps modernes, il illustre bien l’expression « partir avec sa b*** et son couteau ! »

Tania : Guillaume, il y a des enfants qui lisent quand même….

Votre pire expérience de voyage ?

Tania : La Laponie Suédoise avec Guillaume. Il ronfle, mon Dieu qu’il ronfle ! Plus sérieusement, j’en ai eu mais dans le cadre de mon travail (je travaille pour le tourisme). Donc secret professionnel oblige…

Guillaume : Lors de mon voyage en Indonésie, je suis tombé malade… Je vous épargne les détails. Bisous.

 Votre plus beau voyage ?

Tania : Le Québec, mon premier grand voyage, la tente dans des parcs nationaux donc 3 semaines de réveils en pleine nature ! Bien sûr que la Laponie est un de mes plus beaux voyages, mais dans le cadre d’un tournage on n’en profite pas comme des vacances.

Guillaume : L’Islande ! La nature comme on la connaît mais puissance 1000.

Votre prochaine destination ?

Tania : Les Caraïbes, je ne sais pas où encore, mais j’ai besoin de vacances au soleil ! Ce sera la première fois de ma vie que je pars pour le repos et non pour l’aventure… Il faut, parfois !

Guillaume : Avec Tania, quand elle sera rentrée de vacances, pour notre prochain documentaire. La destination ? À suivre…

Comment occupez-vous généralement tes longs trajets ?

Tania : Je conduis l’avion la plupart du temps. J’ai le mal des transports, je préfère être au volant. Ou au guidon, je ne sais quel jargon aérien (en vrai je lis, j’écoute de la musique… tant de choses que je n’ai pas le temps de faire en temps normal !)

Guillaume : je ronfle

Tania : J’vous l’avais bien dit…

Quels sont les accessoires dont vous ne vous séparez jamais en voyage ?

Tania : Mon Lomo baby fisheye, il tient dans une poche ! Même une pochinette tellement il est petit. 2 bouquins minimums, j’adore prendre des livres qui parlent de la destination où je suis. Et mon Canon EOS 60D !

Guillaume : Mon Canon argentique AE1, un ou deux bouquins, et mes lunettes de soleil. Je prends rarement mon couteau en fait.

 Dans quel pays iriez-vous vivre si vous deviez quitter la France ?

Tania : Le Québec ! J’y ai vécu mon meilleur voyage, j’y vivrais sûrement une belle vie !

Guillaume : L’Islande, il y a tellement peu de monde, l’homme n’y a pas détruit son environnement, c’est authentique. Les gens sont vraiment accueillants.

**************

Merci à Tania et Guillaume pour cet interview lolilolesque.

Retrouve le docu des deux compères en DVD. Plus d’infos >>ici<<.

 

 

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *