Skip to content

Le Manoir hanté

Maintenant que nous en avons (enfin) terminé avec Halloween, permets moi d’en remettre une louche. Ma façon à moi de célébrer l’événement, moi qui n’apprécie guère les fêtes commerciales qui reviennent chaque année et encore moins lorsqu’elles sont déguisées. Mauvais esprit es-tu là ?, oui je sais.

Mais je ne suis pas contre me faire quelques frayeurs. Si Faites entrer l’accusé  et les attractions de chez Mickey sont un excellent moyen de faire grimper mon adrénalinomètre, j’avais soif de nouveauté.

Ce qui m’a menée tout droit dans l’antre du Manoir de Paris, un dimanche soir pluvieux. Si tu connais pas l’endroit, sache c’était également mon cas. Et qu’il aura fallu deux ans pour que je découvre son existence.

Niché dans la rue de Paradis, le Manoir m’a propulsée pendant une heure en enfer. Petit 1, car il vaut mieux éviter d’y aller avec le coude cassé. Petit 2, car il faut reconnaître que l’endroit fait flipper.  Un peu comme le London Dungeon mais avec des acteurs – 50 en tout – qui te font sursauter en français. Comme ça, en plus de flipper, tu peux rigoler.

Si à l’accoutumée, ce sont les reconstitutions d’histoires et légendes sanglantes de la mal nommée Ville Lumière que tu pourras croiser, jusqu’au 10 novembre la demeure du conte te propose un parcours inédit « hanté » par les démons Corbes et Kraklins. Lequel s’achève dans l’ASYLUM, un vrai faux hôpital dans lequel on n’a pas très envie de se faire ausculter.

Mieux vaut toutefois avoir mis des sous de côté pour profiter cette sympathique sortie. Compte 25 euros le billet plein tarif, 22,50 euros pour les -18 ans, étudiants, et chômeurs et 18,50 euros pour les enfants.

Vendredi 8, samedi 9 et dimanche 10 novembre : 18h/22h

Le Manoir de Paris, 18 rue de Paradis, 75010 Paris – www.lemanoirdeparis.fr

Manoir de Paris

Manoir de Paris Halloween

Entrée Manoir de Paris

Démon Manoir de Paris

Monstre Manoir de Paris

Solcito Manoir de Paris

2 Comments

  1. MPG MPG

    Amateur d’émotion forte ! BRRR!!! Lol.

    • Solcito Solcito

      Je ne m’en suis jamais remise…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *