Skip to content

Electri-cité

A des années lumières de la ville lumière, il est des coins du monde où la lumière n’est pas.

Mais où les volts ne manquent pas aux villageois. Car ces derniers n’ont jamais appuyé ni même vu un interrupteur de leur vie.

Dans ces coins reculés où l’électricité n’a jamais existé, les autochtones vivent au rythme des humeurs de l’astre solaire.

C’est ici ou plutôt là-bas que l’ONG « Électriciens sans Frontière » a choisi d’intervenir. Forte de ses 25 années d’existence et de ses 1 000 bénévoles, elle a pour objectif l’amélioration des conditions de vie des populations les plus démunies.

L’opération « Passeport pour le Laos » est un petit aperçu du combat de ces hommes et ces femmes. Cette belle initiative a donné naissance à la Fée Électricité, un documentaire que j’ai eu la chance de découvrir au Forum des Images des Halles.

Loin des docus moralisateurs, le film montre autant les avancées que les dégâts causés par l’arrivée de l’électricité et plus généralement de la modernité dans une société traditionnelle. Celle d’un petit village de la province laotienne de Phongsaly.

Si on ne sait que penser en sortant de la salle obscure, ce petit bijou de film a le mérite de nous éclairer sur le sujet.  Mais également de nous faire voyager loin de notre intérieur surchauffé et de nos villes sur-éclairées. Et nous fait finalement réfléchir à notre propre accès et utilisation de l’électricité.

Si le sujet t’intéresse, sache que ce conte de fée moderne est diffusé sur France 5 samedi 29 décembre 2012 à 22h.

Et ils vécurent heureux (on l’espère) et eurent beaucoup d’enfants.

image001

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *