Skip to content

Saint-Etienne : mets-toi au vert (et au foot)

Il y a quelques années, je posais mon postérieur pour la première fois dans les sièges en plastique du Camp Nou de Barcelone avec pour seul bagage footballistique le nom des joueurs de l’équipe de France. Bien que cela soit un bon début, j’ai depuis progressé : je peux t’expliquer en espagnol et en français ce qu’est un hors jeu. Aujourd’hui, j’ai toujours une affection particulière pour le foot, en particulier lors des grands événements internationaux. Ainsi, c’est avec un plaisir non dissimulé que j’ai répondu à l’invitation de l’Office de Tourisme de Saint-Etienne Métropole pour découvrir d’une part les installations de l’Euro 2016, d’autre part la ville que je ne connaissais point (nous sommes sur un blog de voyage, ne l’oublie pas).

On ne plaisante pas avec l’Union des associations européennes de football. Pour célébrer l’UEFA Euro 2016, la société organisatrice a mis les petits plats dans les très grands. A tel point que du 3 mai au 15 juillet, le stade Geoffroy-Guichard lui appartiendra presque.

Inauguré en 1931, le Chaudron a vu du beau monde depuis sa naissance. En 1976, il loupait toutefois la défaite de son équipe à Glasgow face aux Munichois, pour cause d’une sombre histoire de poteaux carrés. Depuis, les vilains poteaux sont rentrés à la maison et le stade s’est refait une beauté pour pouvoir accueillir tout le gratin du football européen : 7 000 places supplémentaires (dont 1 500 pour les Gens Très Importants), loges panoramiques, pelouse rehaussée de 60 cm… Il faut souffrir pour être belle et accueillir la France qui viendra jouer ici si elle termine deuxième de son groupe.

Saint Etienne Euros 2016

 Stade Geoffroy-Guichard euros 2016

Conférence de presse Euro 2016

Euro UEFA 2016

En outre, c’est ici que l’on peut visiter le premier musée français dédié à une équipe. Installé dans le stade, le Musée des Verts raconte l’histoire d’une team devenue mythique accompagnée d’une expo temporaire, renouvelée tous les six mois.

Le coeur battant, nous pénétrons dans le vélodrome vide et silencieux. La pelouse n’attend plus que le ballon et les crampons des joueurs. Dans moins de deux mois, il sera l’un des centres du monde (ou tout au moins du Vieux Continent).

Terrain stade Saint Etienne

Stade Geoffroy-Guichard

 Stade Geoffroy-Guichard Saint Etienne

Le Chaudron Saint Etienne

Solcito Saint Etienne

Posé à une vingtaine de minutes de la gare, le stade ne sera pas la seule star des festivités. Les malchanceux recalés au tirage au sort pourront profiter d’un tas d’événements et d’installations qui leur seront réservées : une fan zone avec écran géant de 77m2 pouvant accueillir 20 000 spectateurs en délire, un fan village avec moult animations, une fan embassy et même un fan camp doté de 2400 lits.

Pendant toute la durée du championnat, les amateurs de foot et les autres verront la vie en vert. Outre le gazon et les murs du stade, la ville profite d’une nature à portée de main avec ses 700 hectares de parcs et jardins. J’apprends ce jour-là qu’il s’agit de l’une des cités de l’hexagone qui possède le plus d’espaces verts.

Une promenade dans la ville me permet de constater les charmes de cette ancienne cité ouvrière. Certaines façades du centre font la joie de mon appareil qui mitraille leurs jolis tons pastel. Pas le temps de m’aventurer sur le circuit urbain proposé par la ville. Il va falloir revenir taquiner le ballon et découvrir l’agglomération côté culture.

Saint-Etienne

Week-end Saint Etienne

Citytrip Saint-Etienne

Citybreak Saint Etienne

Rue Saint Etienne

Voyage Saint-Etienne

Un rapide tour de la Cité du design me prouve les talents de Saint-Etienne en matière de réhabilitation, d’enseignement, d’expérimentation ou d’exhibitions. Autres visites à programmer lors d’un prochain séjour : le réputé Musée d’art moderne et contemporain, le Musée d’Art et d’Industrie, le site Le Corbusier niché à Firminy, le Puits Couriot et son Parc-Musée et le Planétarium.

Cité du design Saint Etienne

Vacances Saint Etienne

Rendez-vous le 10 juin pour le match d’ouverture de la compétition… et le concert de Mickey 3D. Il faut que les Stéphanois respirent (et ça, c’est rien de le dire).

**Les adresses**

Pour que tes nuits soient douces :

Hôtels Première Classe – Deux établissement pour profiter de la ville sans traumatiser son porte-monnaie, aka à partir de 33 euros.

La nouvelle auberge de Jeunesse Wogenscky  – 14 bis, rue de Roubaix, 42000 Saint-Étienne / Tel : 04 77 45 54 72, entre la gare et le centre-ville (5 min de marche à pied de distance entre les deux), située sur la colline du crêt de Roch et construite par l’architecte Wogenscky (on retrouve les codes de Le Corbusier). 

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *