Skip to content

Retour vers le futur

C’est l’histoire d’une machine à remonter le temps.

Ce week-end, grâce à elle, j’ai fait un saut dans les années 80/90, à l’époque où je jouais à la Dictée Magique, où j’écoutais mes 33 tours sur une platine Fisher Price et où je regardais « En route pour l’aventure » sur la 5.

Un saut dans le temps de 2mn et 38 secondes pour la modique somme de 2 euros.

La preuve de ce voyage dans le passé est désormais épinglée sur ma porte d’entrée et me fixe dès que je pose les yeux sur elle.

Si tu connais le Palais de Tokyo (celui de l’avenue du Président Wilson) tu as peut-être compris de quoi je parlais.

Si ce n’est pas le cas, je te conseille d’aller dar dar y faire un tour. Car en plus de pouvoir visiter sa chouette expo sur l’imaginaire, tu pourras toi aussi tester cette machine qui a du bercer ton enfance.

Cette machine, ce n’est pas la Delorean mais un bon vieux photomaton en noir et blanc.

Celui avec 4 flashs, 4 poses, un million de fous rires et souvent 4 photos ratées.

Si tu n’es pas très art contemporain, note qu’il y en a 4 autres éparpillés dans la capitale : à la maison rouge, au Forum des Images, au Citadium Caumartin et chez Bonton. Et tout pleins dans les rues de Berlin…

 

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *