Accueil Douce France La Base sous-marine de Bordeaux, c’est du béton !

La Base sous-marine de Bordeaux, c’est du béton !

de Solcito

Si je te dis Bordeaux, tu me répondras sûrement “pont de pierre, place de la Bourse et miroir d’eau”. Alors oui, mais pas que. La ville a beaucoup à offrir à qui voudra s’y intéresser véritablement en profondeur. En plus de son centre-ville-musée-à ciel-ouvert et de ses monuments stars, celle que l’on surnommait la Belle Endormie propose des activités pour le moins alternatives. Je t’embarque aujourd’hui dans l’antre d’un endroit étonnant. Situé à deux encablures de la célèbre Cité du Vin, la Base sous-marine de Bordeaux t’emmène pour un moment underground hors du temps et une expo immersive des plus lumineuses. 

Base sous-marine de Bordeaux

Base sous-marine Bordeaux

La Base sous-marine de Bordeaux, cékoi ? 

La base sous-marine n’avait pourtant pas super commencé dans la vie. A la base (#jeanmicheljeudemot), il s’agissait d’un immense bunker créé par les petits copains d’Hitler durant la Seconde Guerre mondiale. Basée (<– non rien) dans l’actuel quartier des Bassins à Flot, elle faisait jadis partie d’un groupe de 5 bases construites sur la côte atlantique pour abriter des flottilles de sous-marins italiens et allemands. Une mission qui a de quoi faire frissonner même si tu n’es pas frileux/se.

22 mois furent nécessaires pour achever la bête, de 1941 à 1943. Côté chiffres, accroche-toi : le bâtiment fût constitué d’un bloc de béton armé de 245 mètres de long sur 162 mètres de large et 20 mètres de haut. 600 000 m3 de béton furent utilisés au total.

La gigantesque bâtisse était organisée en onze alvéoles de 100 à 115 mètres de long reliées entre elles par une véritable rue intérieure. Sept de ces alvéole pouvaient accueillir un sous-marin et quatre pouvait en contenir deux. Une prouesse architecturale faite de béton brut, d’acier et d’eau. Le cocktail idéal pour devenir des décennies plus tard un lieu underground à souhait.

Visite Base sous-marine Bordeaux

Solcito Base sous-marine

La Base sous-marine de Bordeaux : l’art dans tous ses états

Jusqu’en 2019, on pouvait se balader dans 12 000 m2 de décor brut (sur les 42 000 m2 au total) composé d’une “rue intérieure”, d’alcôves et de bassins en veux-tu en voilà. J’avais même eu la chance de découvrir la partie cachée où trônait un sous-marin d’antan (je ne m’en suis toujours pas remise). Un décor figé dans le temps complètement grandiose.

Depuis 2020, quatre des anciennes alcôves accueillent les Bassins de Lumières, un “centre d’art numérique et d’expositions immersives” sur le même concept que les Carrières de Lumières à Baux-de-Provence et l’Atelier des Lumières à Paris city… en beaucoup plus grand : quatre bassins de 110 m de long, 22 m de large et 12 m de hauteur, 13 000 m2 de superficie totale (12 000 de projection), 3 000 m2 de surface de déambulation, 90 vidéos projecteurs et 80 enceintes. Une expérience à vivre absolument pendant ton séjour dans la cité girondine (absolument).

© Culturespaces Anaka Photographie

© Culturespaces Anaka Photographie

Outre l’environnement brut qui fait déjà 80% du boulot et les nouveaux Bassins, tu peux découvrir le centre culturel dans lequel les expos temporaires se suivent mais ne se ressemblent jamais. En plus des exhibitions, de très nombreux évènements sont organisés au fil de l’année : concerts, spectacles, théâtre, danse, démo street art et j’en passe.

Dans cet atmosphère singulière, on ne sait où donner de la tête et de la voix. La lumière, les dimensions et les échos ajoutent en effet du mystère à ce lieu complètement à part. Après une remise en beauté, la Base sous-marine de Bordeaux revient en force avec une volonté de mettre en avant le numérique dans sa programmation en organisant une expo majeure chaque année et des visites davantage interactives. Un agenda en béton à ne louper sous aucun prétexte.

Expo base sous-marine Bordeaux

Centre culturel base sous-marine Bordeaux

***Les conseils***

Pour y filer fissa :
Prendre un billet pour Bordeaux si tu n’as pas la chance d’y habiter. Puis, rejoindre la station Cité du Vin en tram B si tu n’es point véhiculé et marcher jusqu’au lieu en prenant soin de ne pas se planter d’entrée (sinon il y a les bus 9 ou 32, arrêt Latule).
Boulevard Alfred Daney. Tél. : 05 56 11 11 50

Pour y aller quand c’est ouvert :
* Les Bassins de Lumières :
– Du 1er avril au 30 septembre :
Du lundi au jeudi et le dimanche : 10h – 19h
Les vendredis et samedis : 10h – 21h
– Du 1er octobre au 31 mars :
Du lundi au jeudi et le dimanche : 10h – 18h :
Les vendredis et samedis : 10h – 19h

* L’espace expos : ouvert uniquement pendant les expos de 13h30 à 19h00 (fermé le lundi et les jours fériés)

Côté sous :
* Les Bassins de Lumières :
– Plein tarif : 13,5 euros
– Tarif senior (+ de 65 ans) : 12,5 euros
– Tarif réduit : 11 euros (étudiants, demandeurs d’emploi, porteurs d’une carte d’invalidité, porteurs du pass Education, sur présentation d’un justif)
– Tarif jeune (5-25 ans) : 9 euros
– Tarif famille (2 adultes + 2 jeunes) : 40 euros
– Gratuit pour les moins de 5 ans (sur présentation d’un justificatif)

*L’espace expos :
– 5 euros plein tarif, 3 euros tarif réduit
– Gratuit avec le Bordeaux Métropole City Pass et le 1er dimanche du mois (hors juillet et août).

Les expos à venir :
*
Les Bassins de Lumières : Gustav Klimt et Paul Klee jusqu’au 3 janvier 2021.
*
L’espace expos : Fermé pour travaux. Réouverture prévue le 1er trimestre 2021.

A noter :
Une application de visite « Immersive art experience » est disponible gratuitement pour découvrir des commentaires sur une cinquantaine d’oeuvres Disponible sur AppStore et Google Play.

Visiter base sous-marine Bordeaux

Photos base sous-marine Bordeaux

Visite Base sous-marine BordeauxPhotos : Julie Ma.

 

 

Vous aimerez aussi

42 commentaires

Anne 1 mars 2018 - 8 h 45 min

Ah, oui, c’est très underground, super choix!

Répondre
Solcito 1 mars 2018 - 19 h 58 min

Merci beaucoup Anne ! (et merci au lieu surtout, car c’est un peu grâce à lui que j’ai pu faire l’article…).

Répondre
Mitchka 1 mars 2018 - 11 h 33 min

juste génial !! gros coup de cœur intergalactique pour ce billet : merci Solène !

Répondre
Solcito 1 mars 2018 - 19 h 58 min

Un merci intergalactique à toi, ma sudiste préférée.

Répondre
Mathylde 1 mars 2018 - 12 h 36 min

J’adore quand ce genre de vieux lieux devenus inutiles sont transformés, ça me fait penser à la Tate Modern à Londres ou aux Abattoirs à Toulouse, les deux étant des musées d’art contemporain.

Répondre
Solcito 1 mars 2018 - 19 h 59 min

Je suis une grande fan des deux endroits que tu cites. Mais la Base de Bordeaux est plus un lieu culturel pour le coup, sans expo régulière !

Répondre
sophie 1 mars 2018 - 13 h 11 min

Ah oui, un endroit qui sort de l’ordinaire!
J’adore tes dernières photos :)

Répondre
Solcito 1 mars 2018 - 20 h 01 min

Oui, ce lieu est juste dingue (et merci pour les photos… J’ai dû donner de ma personne ce jour-là !).

Répondre
Sabrina 1 mars 2018 - 14 h 31 min

Oh la bête. Extra! J’adore quand voir ce genre de lieux revivre et nous offrir des expo, des événements…
Merci Solène pour ce superbe reportage.

Répondre
Solcito 1 mars 2018 - 20 h 03 min

Merci à toi pour le super thème (et pour ce gentil commentaire ;)

Répondre
Estelle 1 mars 2018 - 19 h 19 min

J’avais visité une base sous-marine russe dans un parc national en Estonie mais je n’imaginais pas du tout qu’il y en avait une à Bordeaux et surtout aussi mastoque que ça. C’est vraiment top de réhabiliter ce genre de site en lieu culturel, j’adore le concept.

Répondre
Solcito 1 mars 2018 - 20 h 04 min

Ca me dirait bien de visiter le modèle estonien du coup… Je me le note dans ma to-see list (qui est longue comme 150 bras haha)

Répondre
Sylvie 1 mars 2018 - 19 h 35 min

C’est vrai qu’on associe plus Bordeaux à ses vins qu’à sa base sous-marine ! Merci pour cette découverte underground !

Répondre
Solcito 1 mars 2018 - 20 h 05 min

Et oui et c’est bien dommage ! Le vin, c’est (très) important certes, mais il y a tellement d’autres trucs à voir / faire. Je prépare d’ailleurs un article sur les activités insolites bordelaises :)

Répondre
tania 1 mars 2018 - 21 h 05 min

merci Solène je retiens pr ma prochaine visite à Bordeaux
je n avais pas du tout la connaissance de ce lieu

Répondre
Solcito 1 mars 2018 - 21 h 37 min

Mais de rien Tania. Merci pour ton commentaire et welcome back à Bordeaux

Répondre
Pierre 1 mars 2018 - 21 h 05 min

Wow, très impressionnante cette base sous-marine ! Elle faisait donc partie du Mur de l’Atlantique ? En tout cas c’est un pan de l’histoire de Bordeaux que je ne connaissais pas, merci pour la découverte ! :-)

Répondre
Solcito 1 mars 2018 - 21 h 39 min

Ravie de t’avoir fait découvrir un pan de l’histoire bordelaise ;)

Répondre
Barbier Martine 1 mars 2018 - 21 h 47 min

Merci Solène pour ce petit billet dans un univers peu courant, Vivre dans cette base sous-marine, à Bordeaux, ne devait pas être drôle tous les jours.

Répondre
Solcito 1 mars 2018 - 22 h 14 min

Merci à toi pour ton commentaire ;) Oui c’est sûr que c’est beaucoup plus ludique de s’y balader aujourd’hui…

Répondre
Laurent 1 mars 2018 - 22 h 27 min

Je dois bien reconnaître que ce lieu improbable m’a bien tapé dans l’œil. Le genre de lieu tout aussi étrange qu’improbable qui n’est pas pour me déplaire.
Je m’image déjà y venir pour embarquer à bord d’un sous-marin pour pétaouchnok :-)

Répondre
Solcito 5 mars 2018 - 21 h 58 min

Tu crois qu’ils font un concours pour gagner un séjour à bord du sous-marin qui part à Pétaouchnok ? ;)

Répondre
Paul 2 mars 2018 - 9 h 28 min

Y’en a qui s’éclate dans les sous maron dis donc… le dernier triptyque est fabuleux mais j’imagine compliqué à réussir du premier coup. Je ne savais pas qu’on pouvait voir une base sous marine à Bordeaux, belle découverte !

Répondre
Paul 2 mars 2018 - 9 h 29 min

Mdr je viens de relire mon comment ! Un sous maron !!!!!

Répondre
Solcito 5 mars 2018 - 22 h 00 min

Oui c’est trop sympa les sous marons. C’est comme les sous-marins, sauf que c’est sur terre et tu peux manger des marrons (ok je sors ^^). PS : le triptyque a été shooté en 5 minutes car il y avait d’autres gens qui attendaient pour faire pareil (<–les copieurs).

Répondre
travelingaddress 2 mars 2018 - 10 h 00 min

Très intéressante cette base ! Je n’y ai jamais été non plus … à ajouter à ma prochaine visite de Bordeaux :)

Répondre
Solcito 5 mars 2018 - 22 h 01 min

J’espère que la visite IRL te plaira aussi !

Répondre
sarah Ducatel 2 mars 2018 - 15 h 38 min

Belle découverte ! Ce site a l’air hallucinant ! Tes photos sont très belles !

Répondre
Solcito 5 mars 2018 - 22 h 01 min

Oui je confirme (et merci beaucoup pour le compliment, je transmets à la photographe !)

Répondre
Alaindici 3 mars 2018 - 5 h 49 min

Étonnant !
Merci de nous faire découvrir ce « monument ». Est-il très fréquenté ?

Répondre
Solcito 5 mars 2018 - 22 h 03 min

Merci à toi pour ton commentaire. J’y suis allée plusieurs fois et je n’ai jamais trouvé qu’il y avait foule… Le lieu est un peu excentré et pas forcément connu des touristes !).

Répondre
Audrey 3 mars 2018 - 16 h 20 min

Une belle découverte! Et j’aime beaucoup tes dernières photos aussi…

Répondre
Solcito 5 mars 2018 - 22 h 03 min

Merci beaucoup Audrey :)

Répondre
Tiphanya 4 mars 2018 - 16 h 00 min

Moi je ne connais pas Bordeaux, alors évidemment il faudrait que je commence par les bases. Mais j’adore la façon dont certains réussissent à créer une nouvelle dynamique, à donner une nouvelle âme à des lieux anciens et à l’extérieur intimidant.
Un lieu plus fun et pour autant à la base tout aussi austère que ce que Pierre propose comme découverte pour le rdv de ce mois-ci.

Répondre
Solcito 5 mars 2018 - 22 h 04 min

Comment ça tu ne connais pas encore Bordeaux ?? (fais signe si tu passes dans le coin et que tu as besoin d’une guide locale haha). Et un bravo pour ce magnifique jeu de mot impeccablement placé !

Répondre
lili 4 mars 2018 - 16 h 05 min

C’est drôle car nous avons exactement la même base à Lorient et elle est aussi en cours de réhabilitation, elle accueillera notamment notre nouvelle salle de concert, ça va être top !

Répondre
Solcito 5 mars 2018 - 22 h 05 min

Il faudra absolument que je la visite si (quand) je passe (passerai) à Lorient #todolist

Répondre
Paule-Elise 5 mars 2018 - 14 h 50 min

Super découverte ! Ca change un peu l’image qu’on a de Bordeaux, c’est cool.

Répondre
Solcito 5 mars 2018 - 22 h 05 min

Oui Bordeaux n’est pas qu’une jolie poupée toute lisse ;)

Répondre
Mathilde 10 mars 2018 - 13 h 26 min

Vraiment originale comme visite ! Ca contraste avec l’image de Bordeaux que je connais (= le miroir d’eau)

Répondre
Florence Gindre 12 mars 2018 - 10 h 22 min

Ce doit être très impressionnant à visiter.
Merci pour cette découverte

Répondre

Laisser un Commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.