Skip to content

L’art à Toulouse, c’est de la bombe !

Voir la vi(l)e en rose, c’était déjà sympa. La voir de toutes les couleurs, c’est encore mieux. Il faut dire que l’art à Toulouse squatte tous les coins de rues. Des galeries de ses musées aux fresques de ses avenues, la ville écrit sur les murs à l’encre de ses bombes/pinceaux.  Il y a quelques semaines, je suis revenue dans la cité grâce à l’invitation du groupe de blogueurs #EnFranceAussi. Chaque mois, la team propose un thème pour mettre en avant notre douce France. Ce mois-ci, c’est Toulouse qui a été mis sous le feu des projecteurs. Tour d’horizon de ses plus beaux chefs-d’oeuvres toulousains repérés le temps d’un week-end. 

Pont Saint Pierre Toulouse

To loose (louse, louse)

Tu l’auras compris, je maîtrise parfaitement la langue de Shakespeare. Mais ce que je gère surtout, c’est l’art de me perdre dans les villes. Une technique qui pour moi, se révèle être la meilleure alliée pour appréhender une cité que l’on connait peu (ou pas du tout). Durant ce weekend toulousain, j’ai toutefois été coachée par de vrais autochtones qui connaissent la ville sur le bout de leurs chaussures. Point de départ de notre promenade : l’incontournable place du Capitole et son hôtel de ville qui ouvre parfois ses portes aux badauds comme moi. N’hésite pas à pénétrer à l’intérieur, la visite vaut le détour.

Au détour du dédale de ruelles sinueuses, notre balade nous mène sur les rives de la Garonne. Avec son ciel dégagé et son fleuve, la ville rose devient bleue. Difficile de savoir donner où de la tête et de l’appareil photo tant les édifices (même anonymes), les ponts et autres monuments envoient du lourd. Au menu des réjouissances du jour : des églises et des cloîtres par milliers avec notamment la Chapelle des Carmélites qui accueille des expos contemporaines et le splendide couvent des Jacobins.

église Toulouse

Centre ville Toulouse

Chapelle des Carmélites Toulouse

Couvent des Jacobins Toulouse

Toulouse, ville muse(és)

Notre promenade nous dépose au musée des Augustins où Pierre, étudiant et passionné, nous attend de pied ferme pour nous offrir une visite pour le moins insolite : « Le tragique dans l’art au XIXe siècle » en musique. A la suite d’explications très complètes sur une sélection de 5 oeuvres, notre jeune guide du jour nous invite à écouter… un air d’opéra associé. Contre toute attente, Pierre n’a aucun mal à nous embarquer dans un retour vers le futur musical à l’époque de Cléopâtre et du doge Foscari. Difficile de revenir sur la terre ferme après cet entremêle musicalo-artistique.

Changement de décor et de rive avec Les Abattoirs, le musée d’art moderne et contemporain de la ville. Installé dans – je te le donne en mille – d’anciens abattoirs, l’établissement propose des expos éphémères qui ne me plairont pas à tout le monde mais le lieu à lui seul vaut le coup d’oeil. Mention très spéciale pour la « Bibliothèque sentimentale » de Joël Andrianomearisoa (à tes souhaits) qui est malheureusement terminée au moment où j’écris ces quelques lignes. Séance de rattrapage en image ci-dessous.

A quelques secondes de là, le MATOU a réouvert ses portes en avril 2017. Anciennement centre de l’affiche, il est le seul musée spécialisé dans l’affiche donc, mais aussi la carte postale et l’art graphique en France… mais également l’un des plus petits… Si les affiches exposées méritent le détour, ne prévois pas plus de 10 minutes pour faire le tour (15 si tu n’es pas très rapide).

Dernière étape culturelle-scientifique de la journée, l’espace EDF Bazacle. Si les centrales électriques du XIXe siècle ne sont pas ta tasse de thé, note que des expos temporaires y sont régulièrement organisées et/ou que la vue de la terrasse sur le fleuve fera son petit effet.

musée des Augustins Toulouse

musée des Augustins art Toulouse

Joël Andrianomearisoa Abattoirs Toulouse

MATOU art Toulouse

espace EDF Basale Toulouse

L’art à Toulouse, c’est de la bombe (bébé)

La ville ne s’est jamais contenté du rose pour habiller ses murs. Cité phare du street art depuis les années 90, Toulouse est le berceau de quelques uns des plus grands street-artistes français à l’image de Miss Van, Fafie ou Tilt. En levant le nez des pavés, tu tomberas probablement sur bon nombre d’oeuvres « exposées » à ciel ouvert.

Si tu souhaites de contacter un petit parcours street-artesque, ne manque pas la ruelle Gramat – sorte de labo pour artistes -, le jardin d’Embarthe pour apercevoir la première fresque toulousaine, le pont des Demoiselles et la rue Paul Edouard pour contempler des oeuvres géantes, ainsi que la rue du Pont de tournis pour admirer l’une des  fameuses poupées de Miss Van. Autre possibilité : prévoir ton séjour lors d’un des nombreux événements annuels consacrés à l’art urbain à l’image de « Rose Béton ».

Concoctée par la Cloé sans H, notre virée nous mène jusqu’à l’espace Cobalt situé à la périphérie de Toulouse. Outre les oeuvres magnifiques qui recouvrent chaque cm2 de tôle ou de béton de l’atelier 50Cinq, nous y rencontrons le graffeur Tilt, créateur des célèbres « Flop » qui nous parle de sa vision du street art devenu très à la mode : « Aujourd’hui, les gens vont hurler si on peint dans la rue une poubelle qui leur appartient. En revanche, si la même poubelle est exposée dans une galerie, elle va s’arracher à prix d’or« . En résumé, l’art de la rue doit comme son nom l’indique être réalisé dans la rue épicétou.

street art Toulouse

art de rue Toulouse

Bombe de couleurs Toulouse

Tilt art Toulouse

art de la rue Toulouse

graffiti Toulouse

Miss van Toulouse

Chacun cherche son chat

Ne cherche plus, il(s) est (sont) à Chapristea, bar à chats et dernière étape de notre marathon culturelle toulousain. Si ce type d’établissements pousse comme des griffes de félins aux 4 coins de France, n’hésite pas à tester le concept lors de ton passage dans la Ville Rose. Installé en plein coeur du centre, la version toulousaine a élu domicile dans une ancienne cave immense remplie de boules de poils prêtes à te faire des câlins. Pour plus d’infos, je t’invite à jeter un oeil dans le menu à chats qui présentent un à un ses locataires.

Si les tarifs des consos (boissons et mets sucrés ou salés) ne sont pas spécialement bon marché, cette « ronron thérapie » arrive à point nommée avant de sauter dans un bus, pour rejoindre nos lieux de résidence respectifs. Le week-end arty touche sa fin. Au revoir matou-louse, je reviendrai…

Chapristea Toulouse

Bar à chats Toulouse

**Les conseils**

Y filer : Ami parisien ou bordelais, plusieurs solutions s’offre à toi. Rejoindre la ville en voiture ou en train (long et cher au départ de Paris) ou sauter dans un bus grâce à OUIBUS qui propose plusieurs trajets (dont des voyages de nuits de Paris) à des prix très très corrects.

Ouibus Toulouse

Pour te balader : Sur place, n’hésite pas à investir dans un pass qui te donnera droit aux transports et à l’entrée aux musées. En vente à l’office de tourisme et dans les agences Tisséo (Aéroport, Jean-Jaurès, gare Marengo-SNCF) : 19,50 € pour 24h, 26,50 € pour 48h,  33,50€ pour 72h.

Pour que tes nuits soient douces : Idéalement posé à 5 minutes à pied de la place du Capitole, l’hôtel Best Western Athénée by Happyculture offre un excellent rapport qualité/prix. Mention spéciale pour l’apéro avec produits locaux proposé tous les soirs de 18h à 20h (gratuit pour les clients) et les très jolies chambres installées sous les toits au 7ème étage.
13 bis Rue Matabiau, 31000 Toulouse. Tél. : 05 61 63 10 63.

hôtel Best Western Athénée by Happyculture

Hôtel Toulouse

Pour que ta peau du ventre soit tendue :
– BÁNH MÌ Viet Street Food : Un régal. 43 Rue des Frères Lion, 31000 Toulouse. Tél. : 09 86 42 26 69. 
– Végétayelle : Des plats un peu particuliers mais sains/végans. 16 Place Occitane, 31000 Toulouse. Tél. : 07 82 30 12 10. 

BÁNH MÌ Viet Street Food

Plus d’infos : Direction le site Internet de l’Office de Tourisme So Toulouse ou les blogs de tous mes petits camarades blogueurs qui te donneront tous les renseignements dont tu as besoin :

Un grand merci à Sylvie, Pauline, Mitchka (#teamorganisatricesdechoc), l’office de Tourisme de Toulouse et l’hôtel Best Western Athénée Toulouse pour ce joli week-end.

25 Comments

  1. On a passé un vrai bon week-end à Toulouse et vu des choses magnifiques beau retour. Mon seul regret ne pas avoir pu aller au café des chats :(

    • Solcito Solcito

      Oui clairement ! Viens, on y retourne ;)

  2. Super article (merci pour la mention de l’absente…) !
    Qu’est-ce que j’aurais aimé être là :(!!!
    Au fait le pont des Mademoiselles s’appelle le pont des Demoiselles :).

    • Solcito Solcito

      Merci à l’absente qui nous a beaucoup manqué !
      Rendez-vous dans le nord pour remettre ça en sa présence :)

  3. Sympa ton angle d’attaque sur l’art. Il faut dire qu’à Toulouse on est vraiment servi, il y en a pour tous les goûts. On n’a même pas du voir la moitié des musées de la ville. Et la rencontre avec Tilt dans son atelier, tout simplement génial !! J’en ai de supers souvenirs.

    • Solcito Solcito

      Merci beaucoup !! Mais oui tellement… De mon côté, il faut que j’y retourne rapidos, j’ai loupé l’expo sur M. Chat ;-)

  4. Alala le saumon caramélisée, je crois que je vais retourner à Toulouse juste pour ça :p

    • Solcito Solcito

      Attends moi, j’arrive !

    • Solcito Solcito

      Merci à vous pour le super accueil (et le commentaire !)

  5. Tes photos sont canons ! Copine de photo pour les bouteilles tellement canons de l’exposition dans laquelle on a passé quasiment 30 minutes à tout regardé !

    • Solcito Solcito

      Merci copine-photo-de-l’expo-canon ! (tu as pu envoyer un émissaire toulousain à la vente ?)

  6. Belle présentation de la ville rose et de ce week-end riche en découvertes et en rencontres.
    Merci beaucoup.

    • Solcito Solcito

      Bonjour Sabrina, merci à toi pour ton commentaire ma foi fort sympathique :)

    • Solcito Solcito

      Oui tiens, à moi aussi ;)

  7. AYE AYE

    Bravo pour votre blog vraiment décalé, insolite pour présenter le tourisme culturel à Toulouse. J’aime particulièrement votre humour, votre plume et la qualité de vos photos. Je partage sur les réseaux sociaux

    • Solcito Solcito

      Merci beaucoup, c’est juste hyper gentil #jesuistouchée.

  8. Wow, Quelle magnifique ville. J’adooooore les murs gravity!!!!!! J’espère avoir l’occasion de la visiter un jour. En tout cas ton article, tes photos me donnent envie de la visiter.

    • Solcito Solcito

      La ville (et ses murs) est pas mal en effet ! Merci pour ton commentaire.

  9. Et c’était de la bombe de te rencontrer en vrai Odile !
    Même le cassoulet a pas tenu le coup, l’émotion sûrement (un peu déçue quand même que tu en ai pas parlé dans ton chouette article ^^) … #5430etapresPAFParTerre
    A bientôt dans ta ville :)

    • Solcito Solcito

      Yes, c’était de la bombe (bébé) Simon :) C’est vrai que j’ai préféré garder l’anonymat de ce cher cassoulet qui n’a toujours pas été dévoré… La suite au prochain épisode haha

  10. Eva Eva

    Chaque année on passe devant Toulouse pour aller à Carcassonne! Cette été je m’arrête visité Toulouse, tu m’a donné envie!

    • Solcito Solcito

      Oui je te conseille vraiment de t’arrêter à Toulouse (foi de Bordelaise hahaha)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *