Skip to content

L’Interview Voyage de Brigitte, duo de chanteuses

A-t-on encore besoin de te présenter Brigitte ? Si ce nom t’évoque une certaine madame Macron, je t’invite à consulter dar dar l’ami Wiki. Sinon, je te propose de poursuivre la lecture de cet article. Depuis leurs débuts en 2008, Sylvie Hoarau et Aurélie Saada ont bien grandi. Les jeunes femmes se mettent aujourd’hui à nu avec un nouveau single baptisé Paladium que tu découvriras à la suite de l’interview. Il faudra toutefois attendre le 17 novembre prochain pour écouter leur nouvel album. J’en ai l’eau à la bouche (que veux-tu ?). En attendant d’écouter leur nouvel opus, j’ai eu le privilège de les interviewer. Grimpe dans ta benz benz benz, je t’embarque en virée avec l’interview voyage de Brigitte. 

Avant le départ

Vous qui devez très souvent dormir à l’hôtel, décrivez-nous votre chez vous 

Chez moi (Aurélie ndlr) c’est plein de petits objets, de curiosités, de photographies, de peintures, de livres, d’arts, de tapis que je chine lors de mes voyages ou en brocantes. J’aime être entourée d’abondance de souvenirs.

Un road trip en benz benz benz, cela vous tente ?

Le road trip c’est l’aventure douce, cet été avec Sylvie et nos enfants nous avons fait un tour des parcs nationaux entre l’Arizona et l’Utah : Grand Canyon, lac Powell, Antelope Canyon… On s’était préparé des playlists, on a chanté dans la voiture, on a préparé les Choeurs du nouvel album, on a ri, on a mangé des chips et on en a pris plein les yeux.

Etes-vous du genre à préparer votre valise à l’avance ou à l’arrache 5mn avant le départ ?

J’ai tellement l’habitude de faire et défaire des valises que je suis devenue une pro du last minutes.

Les trucs à toujours avoir sur soi dans son bagage cabine ?

Dans mon bagage cabine, j’ai toujours un châle en cachemire à motifs léopard de chez Bompard que m’a offert une amie Lucille Leorat. Il fait couverture, doudou, coussin, paréo. J’embarque aussi un baume à lèvres huile de chez Clarins et mon iPhone plein de podcasts téléchargés de France Culture de l’émission d’Adèle Van Reeth : Les nouveaux chemins de la philosophie.

Dans quel prochain pays allez-vous dormir ?

Je pars à Rome passer 4 jours à la villa Médicis fin octobre… je suis folle de l’Italie. Je rêve de passer une année là-bas avec mes filles comme nous venons de le faire en Californie. La langue, l’abondance, l’architecture, la culture, la mystique, la cuisine et le cinéma italien des années 1970 m’inspirent tant.

Sur place

Etes-vous carte postale, réseaux sociaux ou digital detox ?

J’adore tenir des carnets de voyage, et envoyer des cartes postales et j’adore retrouver ces carnets dans mes tiroirs des années plus tard. Mais ne crânons pas trop ! J’adore aussi prendre 12 fois la même photo pas terrible avec mon iPhone et y mettre plein de filtres sur Instagram

Quelles musiques peut-on trouver dans votre playlist de voyage ?

J’aime le son des villes, la rumeur… En voyage, j’écoute peu de musique ou la radio locale.

Ramenez-vous des idées musique de vos voyages ?

Les voyages m’inspirent toujours. Cette année par exemple j’ai eu la chance d’aller à la Nouvelle Orleans, à Mexico et à Cuba, et toutes ces destinations ont inspirées des chansons du nouvel album que ce soit des bouts de paroles, des images ou des sonorités. Les chansons font toujours références aux expériences que l’on a vécues.

Si votre musique était un voyage, lequel serait-elle ?

Un long voyage riche de villes et de rencontres entre l’Orient d où je suis originaire aux désert  d’Arizona et son immensité en passant par les rives du Mékong, les marchés de Dakar, les ruelles de Rome aux souks de Jérusalem. Des voyages où l’on se perd pour mieux se trouver. Des voyages où l’on lâche prise pour rencontrer l’autre et sa beauté.

Au retour de voyage

Le souvenir le plus kitch que vous avez ramené de voyage ?

Le souvenir le plus étrange : je crois avoir ramené d’Indonésie deux urnes mortuaires. Elles ressemblaient à de jolies petites boites gravées… Je n’ai jamais osé les ouvrir, je me dis que je vis un peu avec deux petits esprits sympathiques du bout du monde sur le buffet du salon.

Votre plus beau voyage ?

L’année dernière avec mes filles, nous avons décidé de passer une année à Los Angeles et nous en avons profité pour voyager dans cet incroyable pays. Partir au bout du monde avec ses enfants, oser être nomade, c’est magique.

Et le pire ?

Je n’ai aucun souvenir d’affreux voyage !

Où trainez-vous à Paris entre deux voyages, pour continuer à voyager ?

À Paris, je marche beaucoup. Avec Sylvie, on se fait de grandes balades à pieds dans la ville, je découvre à chaque fois des trésors que je n avais jamais vus. La lumière change tellement sur Paris ce n est jamais le même ville suivant les saisons et l’heure qu’il est.

Où aimeriez-vous vivre si vous deviez quitter Paris ?

À Rome ! Je rêve d’y faire mes courses, d’y boire mon café le matin, d’entendre parler italien  comme dans les films de Fellini. Et d’écrire des chansons dans un vieil appartement désuet en bois avec des plafonds hauts !

 

 

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *